Jacques Villeglé

Arracher le papier pour y trouver les mots cachés

Je l’avais abordé lors d’une récente exposition collective à la galerie Herzog passage Molière, un soir de vernissage cet hiver 2014. Juste au-dessus de lui, était accrochée la gravure que j’ai immédiatement convoitée pour notre première de couverture printanière de Saisons de Culture. C’est avec plaisir que cet immense artiste a accepté de nous offrir sa signature en ouverture de notre site.


Hier, lors d’un échange téléphonique, il m’a confié quelques éléments de cette aventure bibliophilique partagée avec Pas, Pascal Gauvard et Nic, alias Nicolas Dumesnil du Buisson; d’où l’intitulé de l’atelier de gravures PASNIC.*

« En fait, c’est l’éditeur Seisser qui est à l’origine de l’idée de cette publication en 2003. Il s’agissait à l’époque d’un sujet qui allait exprimer les événements qui se passaient dans le monde. Au commencement, seulement deux gravures étaient prévues. Mais au vu de la richesse de l’actualité internationale de cette année incroyable, le nombre fut multiplié par deux. Je revenais d’un voyage à Buenos-Aires et ma motivation a été optimisée par mes émotions. »

Cet ouvrage d’art, comporte en avant - propos un texte très approprié de Marion Daniel. L’emboîtement est constitué d’une couverture au tracé très personnel, qui sublime déjà en amont, le résultat sensible de cet ensemble.

Les quatre gravures que présente Saisons de Culture dans le diaporama d’ouverture du printemps rendent compte de l’incommensurable talent du Maître de l’image déchirée.

La meilleure manière d’intégrer la poésie la plus subtile dans la famille des arts plastiques.

Mylène VIGNON

*à suivre dans nos rubriques ce printemps, le portrait de l’atelier PASNIC

Retour
close


Voir l'article
Copyright @ 2012