Benito Cabañas

Portrait d’un globe – trotteur

Nous nous étions donné rendez-vous au Café Baubourg, c’est donc installé face au Centre Pompidou et dans un français parfait, que Benito a bien voulu répondre à mes questions.
Entretien :

SdeC : Alors, pour vous, c’est comment, Paris ?

B C : Idyllique, avec ce soleil et cette lumière, moi qui avais l’habitude de Paris en hiver, lors de mes dernières visites, avec le ciel gris, c’est totalement inattendu et romanesque à souhait. Paris me donne beaucoup à réfléchir sur les sources d’inspirations de mes collègues graphistes, en fonction de couleurs et d’ambiances de cette ville incomparable.


SdeC : Nous avons eu la chance d’obtenir votre accord, pour notre première de couverture ; Printemps 2015 de saisons de Culture, grâce à la visite de Woytek au Mexique en été 2014, comment s’est déroulé ce festival de graphisme dans votre pays ?

B C : Très bien, les œuvres étaient exposées en extérieur, confrontées au public dans les grandes villes telles que Mexico, Puebla… J’ai eu le privilège de participer à l’organisation de l’exposition des œuvres de Michal Batory, que Saisons de Culture et ses lecteurs connaissent bien. J’étais en charge de l’organisation de cet événement  qui réunit les graphistes les plus remarqués  de notre génération. Ce fut une aventure humaine exceptionnelle, au cours de laquelle j’ai rencontré Woytek Konarzewski, qui m’a fait découvrir votre revue Saisons de Culture.

SdeC : Vous êtes nés à Puebla, mais le monde entier semble bénéficier de votre champ de créativité, vous connaissez bien la France, me semble-t-il !
B C : En effet, j’ai vécu quelques années à Paris, lors de mes études de graphiste.
SdeC : Quelle est la signification de l’œuvre qui figure sur notre première de couverture ?

BC : Cette  proposition graphique exprime les différentes étapes de compréhension de l’approche de la culture. On peut lire une forme d’éveil à la culture qui ouvre sur une vraie notion de liberté. La culture comme moyen d’évasion, même si parfois elle a pu conduire certains peuples à l’enfermement.

SdeC : Quels sont vos projets immédiats  en matière d’expositions ?
BC : Une exposition est prévue au Centre Culturel mexicain de Paris et en Pologne, à Varsovie.

SdeC : Nous vous souhaitons un vif succès bien mérité, et ne manquerons pas de suivre vos futures actualités.

Mylène Vignon

Retour
close


Voir l'article
Copyright @ 2012