Arts

Camille contre Claudel

Au cœur du Théâtre

Voici l’histoire d’une femme artiste née dans un siècle d’hommes et victime expiatoire d’une société pavée de bonnes conventions et l’audacieux pari d’Hélène Zidi, auteure et comédienne, de mettre en scène cette vie entière dédiée à l’amour et à l’Art avec émotion et justesse. 

Deux visages pour une âme: Lola Zidi et Hélène Zidi… Camille contre Claudel, l’artiste        face à la femme, le génie face à la fragilité d’un amour impossible qui la conduira vers la folie. Si jeunesse savait… si vieillesse pouvait…. Voici un proverbe qui prend toute sa force au travers de ce spectacle tout en lumière, incarnation et esprit. Le corps se défend, danse, lutte, s’abîme, pieds nus dans la poussière de marbre, face à l’amour et à la création. Un combat s’engage entre Claudel, l’artiste à la folie clairvoyante et Camille, l’innocence aveugle qui se jette toute entière dans une liberté incomprise de son siècle. L’artiste Claudel  tentera de la mettre en gardetelle une voix intérieure contre elle-même tandis que la femme amoureuse, Camille, pareille à nos souvenirs attendrissants, surgira dans l’esprit de l’artiste abandonnée à sa mort. 

Camille contre Claudel  est une pièce engagée qui met non seulement en exergue un siècle patriarcal et le destin d’une femme bafouée et trahie par les siens mais aussi le talentueux duo : fille et mère qui se rencontrent, se confrontent et se rassemblent. Ce spectacle a un double « en-jeu » théâtrale :celui de rendre à Camille Claudel, un hommage de femmes à femme et celui de montrer combien pour un artiste, l’art est définitivement indissociable d’une raison d’être à la vie. 

Pièce plébiscitée à Avignon en 2016/2017/2018 au Théâtre du Roi René, avec Lola Zidi et Hélène Zidi, la voix de Gérard Depardieu, l’assistance dans la mise en scène de Grégory Antoine Magãna, une création lumière de Denis Koransky, une création son de Vincent Lustaud.

Chorégraphie Michel Richard et costume Gabriel Marc.

Du 18 octobre au 15 décembre 2018, Théâtre du roi René, Paris

Esther Ségal