Arts

La genèse révélée du silence

Luce Sola

Rossella Bellusci travaille depuis le début des années quatre-vingt autour de l’expression photographique de la lumière : la lumière comme matériau.  Les œuvres exposées témoignent de l’évolution de cette démarche radicale et sensible, où le sujet à la fois disparaît et se révèle dans la saturation lumineuse. Ses œuvres ont rejoint les collections du MoMA, du Musée national d’art moderne à Paris, de la Maison européenne de la photographie à Paris, de la Galleria Nazionale d’Arte Moderna à Rome.

« La lumière éclaire notre quotidien, mais nous n’avons pas conscience de son pouvoir. J’ai voulu l’isoler et la traiter pour ce qu’elle est : une force vive qui bouleverse plus que notre perception, notre connaissance des choses. (…) La lumière n’est pas seulement un instrument qui modifie ma vision, mais un matériau en soi, que je traite en tant que tel. Un matériau fluide, qui se répand dans l’espace, qui semble insaisissable, et que je m’efforce de maîtriser en le concentrant pour le rendre visible. Et cela sans recourir à un sujet interposé. Ce n’est pas en faisant du blanc que l’on fait de la lumière. Le blanc n’est pas de la lumière. Ce qui m’intéresse, c’est de rendre le caractère intrinsèque d’un matériau qui n’a pas de consistance mais qui par sa force perturbe la rétine. C’est chaque fois une difficulté nouvelle : trop de lumière annule toute forme, sa diminution enlève au signe sa qualité lumineuse. Et c’est en dépassant ces difficultés que mon travail progresse. »
Rossella Belluci

Luce Sola
Photographies de Rossella Bellusci
Prolongations jusqu’au 30 juillet 2014.
Galerie Elizabeth Royer
5, place du Palais-Bourbon
75008 Paris.