MABRIS Peintre

Poétiser la couleur

MABRIS brosse des envolées lyriques parfaitement maîtrisées, avec une énergie sans cesse renouvelée. Le jeu des formes et de la couleur, envoie une charge émotionnelle intense. L’espace prend vie et s’inscrit dans une partition équilibrée et joyeuse.

Ses nuances chaudes et harmonieusement contrastées, associées à des lignes de forces graphiques, nous convient au banquet de la genèse et du futur.

Par la technique de l’acrylique, plus spontanée que celle de la peinture à l’huile, elle obtient un résultat exceptionnel dans les transparences et les superpositions.

La géométrie abstraite, imprime dans le mouvement de la couleur brassée, une vraie philosophie qui nous ramène à une réalité cosmique.

Son sujet de prédilection : la peinture.

Elle ne peint pas pour reproduire une image, mais pour exprimer le fruit d’une émotion. Alors, l’intime révèle l’extime (selon la formule appliquée par Lacan).

MABRIS remplit sa mission picturale de la même façon que l’on écrit un poème. L’œuvre est soumise à la libre interprétation. Le spectateur contemplatif, entre alors en action.

Les idées se posent sans jamais se ressembler tout en se rassemblant…tout en évoluant au fil des toiles.

Malraux disait «L’artiste doit se faire regretter de son vivant ».

Comme en musique, elle utilise les silences, pour mieux faire entendre son énergie. La lumière nait de l’ordre qui côtoie le chaos. Ici, elle est provoquée par le rythme sensoriel issu de la trace et du geste.

Les tableaux de MABRIS sont ressentis dans une très belle langue.

Exposition Galerie Thuillier, près du musée Picasso, jusqu’au 26 février 2015.

 

Mylène VIGNON