Evenements

Sade vertigineux et inutile

Par Henri-Hugues Lejeune

Musée d'Orsay- 62 rue de Lille (VIIème) jusqu'au 18 janvier 2015
Le Musée d'Orsay, sous la décisive impulsion de Guy Cogeval, ébranle depuis quelques années la perception et la prospective de l'idée même de musée.
Un musée, héritier d'une collection royale, nationale ou autre, élargissant jusqu'ici le thème intime du cabinet particulier, exposait à titre temporaire dans un but comparatif ou didactique l'oeuvre d'un artiste, d'une école, d'une période, une discipline etc.

Texte intégral

Claude Mollard à l’Ermitage

Les esprits des Vallons

C’est par un beau jour d’automne, que j’ai découvert cette exposition de la série des Origènes de Claude Mollard dans un lieu exceptionnel. Une demeure fidèle à son histoire qui redevient un site culturel incontournable.
Martine  Renaud - Boulart, directeur des programmes de leadership à HEC, crée le fond culturel de l’Ermitage qui ouvre ses portes en 2014. Elle raconte d’une voix très douce, l’histoire de cette maison  située à Garches, qui appartenait à son ancêtre madame du Deffand.

Texte intégral

Au Bord du Monde

Par Henri-Hugues Lejeune

"Au Bord du Monde" présente la particularité étrange de réunir les paris esthétiques les plus raffinés, les plus paradoxaux au bénéfice de la représentation objective, impersonnelle presque, du spectacle le plus impressionnant, quasi insoutenable: la misère humaine.
Il présente, enchâssée dans une puissante musique wagnérienne, l'errance dans la nuit des plus miséreux des clochards.

Texte intégral

Métamorphoses de Christophe Honoré

Par Etienne Ruhaud

Le nom d’Ovide renvoie généralement à des souvenirs scolaires, plus ou moins agréables : contes et légendes racontées en classe, laborieuses versions latines, études de tableaux illustrant telle ou telle histoire… Dépoussiérer l’œuvre, lui donner un tour plus moderne, constitue un fameux défi. Christophe Honoré l’a relevé, choisissant de transposer les Métamorphoses aujourd’hui, tout en restant fidèle au texte.  Le résultat est surprenant, et, pour tout dire, réussi. Conducteur de poids-lourds, Jupiter enlève Europe à la sortie du lycée, quand Narcisse se perd dans la contemplation de lui-même jusqu’à tomber du haut d’un HLM. Jeune chasseur malchanceux, Actéon est abattu par un camarade après avoir été changé en cerf, puni d’avoir surpris un transsexuel pendant sa toilette, figure décalée, moderne, de Diane au bain.

Texte intégral

Jacques Villeglé

Arracher le papier pour y trouver les mots cachés

Je l’avais abordé lors d’une récente exposition collective à la galerie Herzog passage Molière, un soir de vernissage cet hiver 2014. Juste au-dessus de lui, était accrochée la gravure que j’ai immédiatement convoitée pour notre première de couverture printanière de Saisons de Culture. C’est avec plaisir que cet immense artiste a accepté de nous offrir sa signature en ouverture de notre site.

Texte intégral

Martine Martine

L’obsession qui confirme la règle

En 2006, Martine Martine a répondu à la demande de Paul Métadier qui souhaitait un modelage du buste de Balzac. C’est après une longue période de réflexion que l’œuvre, in fine a vu le jour en Touraine.

Martine Lévy, alias Martine Martine a grandi dans une famille de collectionneurs. C’est probablement cette proximité - dès son plus jeune âge, avec la représentation d’un buste de Balzac par Rodin - qui a influencé la grande liberté avec laquelle elle traite sa  vision très personnelle de l’auteur de la Comédie Humaine.

Son Balzac à elle, me fait penser à l’écriture manuscrite de l’écrivain exigeant autant qu’hésitant - casse-tête perpétuel de l’éditeur qui s’épuisait à décrypter les ratures, les repentirs, les auto-caviardages et autres fantaisies balzaciennes, au fil des interminables  lignes. Que de mercis nous lui devons d’y être parvenu.

Texte intégral

Un autre regard

Par Henri-Hugues Lejeune

La dénomination "Art Brut" aurait-elle été déclenchée par Dubuffet pour qualifier la collection d'Alain Bourdonnais afin de désigner "des productions insolites réalisées par des autodidactes" comme on le déclare volontiers dans l'entourage du musée?

Toujours est-il que La Fabuloserie, à l'occasion de son 30ème anniversaire expose un florilège de ses collections à l'invitation du Musée Singer-Polignac du Centre hospitalier de l'hôpital Sainte-Anne ( 1 rue Cabanis 75014 PARIS) permettant aux amateurs de les contempler pendant l'hiver alors que la Fabuloserie est elle-même ouverte à Dicy, dans l'Yonne, près de Montargis, du 1er avril au 2 novembre seulement.

Texte intégral

Une vie en rose et noir

Au théâtre du petit Gymnase

Posée sur la biographie très complète de la chanteuse et contée avec clarté et brio par Jacques Pessis dont il est l'auteur, cette création très subtile nous ramène à l’histoire d’une petite fille perdue, abandonnée dans son enfance et récompensée de son talent par les grands hommes qui lui ont donné sa chance. Elle deviendra plus tard l’amie de Cocteau, ouvrira à Moustaki le chemin du succès. Elle sublimera son art par la douleur de la disparition accidentelle du champion de boxe Marcel Cerdan, celui pour qui elle a chanté «  Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu, laissez le moi encore un peu mon amoureux… ».

Texte intégral

Une surprise heureuse

Par Henri-Hugues Lejeune

Notre poétesse s'est aguerrie: avec "Une Garance pour le violoncelle" Mylène Vignon nous donne ici, aux éditions « UNICITE » une preste plaquette ; ce qu'il faut juste de temps et de souffle pour tenir son propos: un feston poétique à l'existence, de la séquence des jours, voire des heures.
Elégante et dégagée, elle apporte avec elle, sans prétention, divers paradoxes plus forts qu'ils ne veulent en avoir l'air. Mylène Vignon, qui est féminine en diable (nulle malice à ce propos) réussit à n'être jamais féministe. Trop humaine, trop rêveuse, trop poète, trop intelligente et maligne aussi pour s'engluer là: et pourtant certaines de ses rêveries semblent écrites avec du rouge à lèvres!

Texte intégral