Evenements

Les Racines du Ciel

Exposition personnelle de Wela

Du 2 Mars au 2 Avril 2016, l'Institut Français de Cracovie présentera l'exposition: Les Racines du ciel, d'Elisabeth Wierzbicka Wela, une artiste internationale, profondément impliquée dans la protection de l'environnement.

L'exposition Les Racines du ciel est un aperçu des dessins et peintures de Wela, qui associe ses toiles récentes à la démarche globale d'une artiste qui ne cesse de relier, d'une pratique à l'autre, ses interrogations sur le monde dans lequel elle est impliquée.

Texte intégral

Catherine Ludeau : Ciel Ether

A la question : pourquoi ce titre ? Catherine Ludeau s’est troublée… Je ne divulguerai pas ses balbutiements ni ne décrirai son trouble. Il y a des réponses que l’artiste, qui parle aisément, ne peut formuler. Et pourtant, ce titre, c’est une telle évidence !

En 2013, lorsque j’ai rencontré Catherine, ses séries portaient les noms de Steppes lointaines, de Paysages intérieurs, de Voyage intime, de Paradis tranquilles. En 2014, dans Ephémère, ses peintures liaient le monde terrestre à celui d’intercesseurs avec le ciel : des papillons batifolaient au travers d’herbes frémissantes.

Texte intégral

Max Parisot du Lyaumont

Par Mylène Vignon

Né dans l'est de la France, Max Parisot du Lyaumont a grandi dans le sillage d'un père diplômé de l'école Boulle, qui insuffla rapidement à ses enfants un esprit artistique créatif. Très jeune, Max se réjouissait en sortant de classe, de retrouver les odeurs du vernis et du bois.

Texte intégral

Un bruissement d’Elles…

Le festival du Paris des Femmes

Pour sa 5ème édition, le Paris des femmes vous réserve une programmation détonante dont le thème, cette année, Crimes et Châtiments se décline en dix pièces courtes. Du 8 au 10 janvier, venez vous délecter de rencontres littéraires, de lectures-spectacle, de conférences… Immergez-vous dans l’univers romanesque d’une Daphné du Maurier, qui n’arrivant plus à écrire, se retrouve hantée par ses personnages (Rebecca m’a tuée de Tatiana de Rosnay). Dans Mardi c’est jour du poulet de Alma Brami, une femme nous raconte ses 37 ans de mariage, le temps de la cuisson du poulet. Ou bien encore, l’histoire de ce jeune homme, dévasté par une rupture, qui s’invite dans une adaptation poussiéreuse de Crime et Châtiment (Ouverture de Léonore Confino)… Dix pièces courtes mises en espace par Xavier Gallais, Murielle Magellan et Mathilda May. Un festival plein de surprises pour bien commencer l’année !
Sabine Hogrel

 

Le Paris des Femmes, au théâtre des Mathurins du 8 au 10 Janvier 2016. Réservation www.theatredesmathurins.com

Pol Bury – Instants donnés

Par Katy Sroussy

Hommage rendu par l’Espace Fondation EDF, à Pol Bury, Sculpteur né en Belgique en 1922, à l’occasion du dixième anniversaire de sa disparition survenue en 2005.

Cette exposition rétrospective est la première depuis 1982, consacrée à un demi-siècle de création.

Pol Bury a commencé sa carrière comme peintre du surréalisme, influencé par Magritte, Tanguy et Ubac, mais il l’abandonna pour entrer en abstraction avec Alechinsky et surtout pour devenir un des précurseurs déterminants de la sculpture cinétique, interpelé à l’origine par Calder.

Texte intégral

Le Village des Arts de Chatou

Par Mylène Vignon

C’est désormais un rendez-vous régulier depuis quatre ans. L’association STUDIOZERO installera son Village des Arts les 21 et 22 mai 2016 à Chatou, à proximité de Paris. Plus de 150 barnums sont mis à la disposition d’artistes de toutes origines, venus de l’Europe entière, sur les rives verdoyantes de l’Île des Impressionnistes. L’Italie est aussi très présente, avec une sélection d’artistes incontournables. Le Village des Arts de Chatou est un marché d’Art contemporain en plein air.

Texte intégral

12X12 Un festival incontournable

Pour cette sixième édition du 12 au 24 décembre 2015, consacrée aux « regards d’artistes sur un monde en mutation », le FESTIVAL 12X12 - 12 jours d’expositions dans 17 lieux différents – innove en vous proposant cette année et pour la première fois, des spectacles et des performances. Un parcours culturel incontournable dans le 12ème arrondissement où se croisent désormais les arts plastiques, la danse, le théâtre et la musique. Laissez-vous surprendre par la magie, l’émerveillement, la curiosité, la gourmandise… de ce festival aux multiples facettes artistiques.

Entrée libre sur simple réservation sur le site www.festival12X12.paris. Evènement créé par le 100ecs, première fabrique de culture à Paris et soutenu par la Mairie du 12ème.
S.H.

Paradiso Lussemburgo

Présentation du projet à Paris le 8 avril 2015 à l’occasion d’une rencontre avec l’artiste et le commissaire à la Résidence de l’Ambassadeur du Luxembourg en présence de Son Excellence Monsieur Paul Dühr, Ambassadeur du Grand-Duché du Luxembourg en France.

Le projet PARADISO LUSSEMBURGO proposé par l’artiste Filip Markiewicz et le critique d’art Paul Ardenne a été retenu pour représenter le Luxembourg à la 56e édition de la Biennale de Venise. Du 9 mai au 22 novembre 2015, Filip Markiewicz investira les espaces du Ca’ del Duca, le Pavillon du Luxembourg.

Texte intégral

Voyage dans les Mémoires d’un Fou

Par Katy Sroussy

Ne procrastinez plus ! Embarquez-vous tout de suite pour ce Voyage dans les Mémoires d’un Fou, en compagnie de Lionel Cécilio.

Auteur, metteur en scène et comédien Lionel dépeint avec talent, une galerie de personnages désopilants mais parfois dangereux, qui ont influencé la vie et provoqué une grande souffrance chez ce jeune homme atteint d’une maladie incurable. Celui- ci s’adresse à un lecteur imaginaire, un confident, et l’emmène dans ses pérégrinations.

Texte intégral

Sophie Sainrapt expose à Bruxelles

Ouverture de la galerie Peep'art au Sablon

Nouvelle venue dans le monde des galeries d'art de Bruxelles, Peep'art propose un espace dédié à l'art accessible. Les œuvres qui y seront exposées seront à un prix abordable, c'est-à-dire entre 100 et 5.000 euros.

Il s'agit d'un positionnement unique dans le quartier du Sablon où se côtoient les plus grandes galeries, et où les prix des œuvres s’envolent en général bien au-delà.

L'autre singularité de la galerie est que la programmation sera volontairement éclectique, présentant des artistes de tous horizons et de toutes disciplines. Les visiteurs pourront y découvrir autant de la peinture, de la sculpture que de la photographie et occasionnellement y voir travailler des artisans d'art d'exception.

Texte intégral

La Duchesse de Varsovie

Par Pascal Aubier

Il y a des jours où l’on ne doit pas hésiter. Les films qui sortent, parmi les meilleurs sont voués à disparaître avant même qu’ils aient eu le temps de trouver leur public. Aussi à la moindre annonce de bonne nouvelle faut-il courir. Courir à l’Arlequin ou aux Sept Parnassiens par exemple pour voir, pour courir voir LA DUCHESSE DE VARSOVIE.

Voici un film qui rend à la poésie ce que le cinéma lui doit naturellement. Alors que l’on voit partout des héros batailleurs dans les trois dimensions, les papas, les mamans et les enfants qui nous étourdissent dans leurs mondes trépignants, au détour d’une salle bien inspirée deux personnages s’entrecroisent devant des toiles peintes dans la recherche d’un secret jamais révélé. Deux personnages, une grand-mère un peu fée lumineuse, qui pour rendre la joie de vivre à son petit fils finira par lui raconter l’indicible, la mémoire qu’elle cache au fond du cœur de la jeune fille qu’elle était quand les Nazis la jetèrent dans les camps.

Texte intégral

Eniko Szilagyi

Par Mylène Vignon

Née en Transylvanie, d'origine hongroise - autrichienne, diplômée de l'Académie de Théâtre et de Cinéma de Bucarest, Eniko Szilagyi vit entre Bruxelles et Paris. Elle se distingue dans de nombreux pays par sa voix suave, modulée de douces nuances, aux intonations atypiques. Elle perpétue dans le monde entier, la tradition de la chanson française par son répertoire choisi dans le meilleur de Barbara, Jacques Brel, Léo Ferré, Boris Vian, Kurt Weill......

Texte intégral

À propos de Kultura

Par Sergiusz Chądzyński

J'ai eu l'honneur de participer au lancement du site internet de L'Institut Littéraire Kultura en langues : française, anglaise et russe, le samedi 12 septembre, dans les locaux de l'Institut, en présence de 70 invités, dont les Maires de Maisons-Laffite et Mesnil-le-Roy (car la maison de l'institut se trouve à cheval entre deux villes et deux maires considèrent que Kultura fait part non seulement du patrimoine franco-polonais mais du patrimoine historique de leurs villes tout court). La version internationale du site est le fruit des efforts des amis de l'Institut qui ont mis en place les traductions de la version polonaise. Il reste encore beaucoup de traductions à accomplir mais la version française (anglaise, russe), moins riche que la version originale, permet déjà aux lecteurs d'avoir une vision globale de l'histoire et de l'étendue de l'action culturelle et politique de Kultura depuis sa création en 1947.Voici le lien vers le site en version française : www.kulturaparyska.com

Tombouctou (ou Timbuktu)

Par Pascal Aubier

Vers le 5 janvier je commençais ce petit papier sur Timbuctu que je venais de voir avec un plaisir mêlé d’effroi : Voilà un film à voir sans peine disais-je donc, et qui rafraîchît certains coins du cœur entrainés au désespoir du monde. Et qui attise aussi le feu de la colère des autres coins.
Un pays simple, des dunes et des dunes, des petits filets de verdure, de l’eau ici et là. Une tente Touareg avec une famille, le père, la mère, la petite fille, douze ans ; quelques vaches maigres et brunes. L’une se nomme GPS. En français. Et en tamacheq (langue Touarg) aussi. Tombouctou fut Française le temps d’une courte colonie. Mais est-ce que GPS est Français ? Ou Touareg ? Ou Arabe, ou Malien ? Ce n’est pas la question du film, nous dirons que c’est une question collatérale.

Texte intégral

C’est tout pour cette nuit !

Par Katy Sroussy

C’est avec des yeux emplis d’étoiles que nous avons découvert l’univers féerique de ce merveilleux spectacle de contes.

Deux contes inédits : La Coquette et le Prince qui oublie et Les Deux Vieux et quatre contes choisis : La princesse aux Diamants, La Sorcière, La Reine Cruelle, Le Montreur de Fabulo tirés du film Princes et Princesses de Michel ocelot nous transportent dans un monde enchanteur.

La troupe, composée de huit comédiens très talentueux, acteurs, musiciens, danseurs, complices et amis, a fait un remarquable travail collectif. Ce bel esprit a été insufflé par l’école Claude Mathieu, où ils avaient été formés. Ils ont choisi ensemble de recréer une atmosphère imaginaire en ré-inventant des belles histoires. Alors ils se sont adressés à Michel Ocelot, l’auteur, qui fut enthousiasmé par leur projet.

Texte intégral