Lettres

L’automne

Par Jean-Paul Guedj

Après les cris et les douleurs
Les larmes et les frayeurs
Après l’été de canicule
Et les passions qui ont sué
La demi-saison
Moins hautaine et
Plus rousse
Qui rend les arbres nus
Et les feuilles caduques
Génère des demi-humeurs
Ni trop chaudes
Ni trop froides
Ni trop âpres
Ni trop doctes
Tempérées
Tempérantes

Poème de saison XI

Texte intégral

Rebecca Gruel

Hommage à Maria Callas

Dans ce recueil, Rebecca Gruel, artiste peintre et poète, rend Hommage à Maria Callas aux Editions Voix Tissées. Une Maria Callas immortelle, griffée dans le temps liquide, incandescente et symphonique, exhumée par le style écorché et volontaire de l'auteure. Rebecca Gruel peint des toiles monochromes en noir et en bleu de vitrail. Son tracé souvent acerbe n'est jamais anodin. Son art, bien que plaisant, n'est jamais complaisant.

Texte intégral

Sans Totem Ni Tabou

Par Sophie Sendra et Rodolphe Oppenheimer

Ce livre est le fruit d'une correspondance entre deux psychanalystes, au fil d'une amitié née à mille kilomètres de distance. Humour et sérieux, font du lecteur un témoin admis dans un huis clos où on ne joue pas au psychanalyse, mais où on aide à comprendre et où l'on cherche à guérir dans l'espoir de se retrouver. Une expérience unique à l'impact universel.

Texte intégral

L’anachronique du flâneur N° 13-14

Par Marc Albert-Levin

Il paraît que dans certains hôtels en Inde, il n’y a pas de 13e étage et que l’on passe directement du 12e au 14e. Par peur de perdre quelque lecteur ou lectrice superstitieux (se), j’ai décidé de faire de cet article une anachronique double, même si cela la rend deux fois plus longue et du même coup deux fois plus illisible.  Texte intégral

L’été

Par Jean-Paul Guedj

— L’était… L’était… L’était…

— Ah non, ça suffit !

— Alors quoi ?

— L’été… L’été devant nous !

Le dernier recueil de poèmes de Jean-Paul Guedj « Une poussière dans l’âme » est publié aux Editions « Le Temps des Cerises », Collection « Le Merle Moqueur Poésie ».

Le printemps

Par Jean-Paul GUEDJ

Le garnement

Il a même fait sourire l’hiver

A maintes reprises

subrepticement

il était déjà là

Plusieurs fois il fit des apparitions

Souvenez-vous

Vivace dans ce regard échangé

Caché l’espiègle dans les recoins de la bonne surprise

Jouant sans vergogne de l’inattendu

S’insinuant farceur dans la mélancolie

S’affichant allégrement sur la scène du monde

Portant un message de joie

Musical en diable

Eclat parmi les éclats

de verre de lumière ou de rire

tel un ciel apodictique

qui se serait dégagé de toute brume inutile

foncièrement bleu

comme le vrai

Le dernier recueil de poèmes de Jean-Paul Guedj « Une poussière dans l’âme » est publié aux Editions « Le Temps des Cerises », Collection « Le Merle Moqueur Poésie ».

Un hymne à la beauté

Par Jean-Paul GUEDJ

Mon ami Wojtek à qui je posai la question de la ligne éditoriale ou philosophique de l’Association Saisons de culture me répondit sans hésiter que le seul étendard de cette dernière demeurait le beau, la préoccupation du beau, l’impératif du beau. Affirmation sans appel et sans hésitation. C’est bien, ce chant, cette aspiration, cet hymne qui désormais, sachons-le, nous réunit. Que cela se sache ! Soldats au service du beau, en place !

Texte intégral

Eric Dubois

Chaque pas est une Séquence

Dans ce recueil autant philosophique que poétique, l’auteur développe pas à pas, au rythme de son souffle une symphonie de signes harmoniques qui se transforment en mots.

Michel Cosem, dans la préface qu’il lui dédie, explique que «ce qui marque en premier dans l’écriture d’Eric Dubois c’est l’économie de mots, des choix mais aussi la pluralité des situations : le monde entier est là et il lui suffit de s’y plonger pour que les signes de la poésie soient là. En toute humilité ».

Texte intégral

Danse avec Charcot

Une pépite littéraire de Jean-Pierre Millet

C’est avec une très grande émotion que j’ai ouvert ce livre arrivé le matin-même dans ma boîte à lettres. Connaissant bien l’auteur, je me réjouissais à l’avance de cette lecture.

Jean-Pierre Millet danse avec les mots, swing entre les lignes et surtout, repousse avec frénésie et en poésie, les limites de sa maladie. Une forme de SLA, qu’il n’hésite pas à nommer sa «salope » et il en a bien le droit, car elle se colle à lui depuis plus de treize ans.

Texte intégral

Aloïs Manro

Sibyl

J’ai rencontré l’auteur en arpentant les allées du salon du livre de Paris. Aloïs Manro m’a présenté son roman, avec ces mots sublimés par l’acmé. Des mots qui nous touchent au plus profond de l’âme. Parcourant ce livre écrit dans une si belle langue, j’y ai entendu des paroles d’espoir, situées à la frontière du monde réel et de l’irrationnel. L’humanité contenue dans cette histoire d’amour, nous ramène à l’enfance et aux sentiments éprouvés dans cet interstice si éloigné encore de l’univers des adultes. Mais l’enfance nous lâche-t-elle vraiment un jour, dans ce lieu ou dans l’autre?

 

Aloïs Manro Sibyl

Editions Chaops

Préface de Bernard Pinet, societaire de la société des gens de lettres

Mylène Vignon