Rose Sznajder

Du trait à l’objectif

Issue d’une formation académique rigoureuse : Académie Charpentier, École Supérieure des Arts Appliqués Duperré, Collectif de photographieTendance flou avec Matt Jacob, le dessin et la peinture qui vient en contrepoint, seront de tous temps ses préoccupation premières.

Texte intégral

Emmanuel Raffin

La recherche du lien sacré

Photos : Emmanuel Raffin

C’est au retour d’un voyage au pays du soleil levant, qu’Emmanuel Raffin se passionnera pour cette discipline artistique venue des temps anciens.

Le bondage, ou shibari, que ce soit en langue anglo-saxonne ou japonaise, signifie attache.

Texte intégral

François Staal

Auteur, compositeur, interprète

Nous avions remarqué François Staal, lors de la Cérémonie des Lauriers de l'Audio-visuel 2015 à l'Hôtel de Ville de Paris, au cours de laquelle on lui remettait le trophée de la meilleure musique de film de l'année.

Texte intégral

Alain Malraux

Par Eric Le Goff

Photo : Laurent de Gaulle

Homme de lettres, dramaturge, traducteur, auteur, Alain Malraux, ne se caractérise pas seulement par son patronyme, sa grande connaissance du milieu artistique, sa disponibilité à servir la mémoire d'André Malraux ; Il se particularise surtout par sa manière de s'inscrire sans discontinuer dans le travail d'écriture, la réflexion et le partage.

Texte intégral

Agnès Malterre sculpteur

Agnès M La Terre
Par Mylène Vignon

Photo: Woytek Konarzewski

Nous avons rencontré Agnès Malterre en pleine action, à l’atelierRRose Sélavy à Pigalle, où vécut et travailla Marcel Duchamp. Elle y prépare une pièce impressionnante en vue d’un projet qui portera la faïence très haut dans l’art contemporain et que nous aurons le privilège de découvrir lors d'une prochaine exposition à Paris.

Texte intégral

Sylvain Audinovski

Chef d'orchestre
Par Stéphanie Reynaud

Photo: Greg Alexander

Lorsque j'étais allée l'applaudir au théâtre de la Porte Saint-Martin où il donnait son spectacle « Odino » avec son orchestre, il m'était apparu comme une sorte de Merlin l'Enchanteur de la musique, avec sa baguette magique. Et la rencontre avec lui pour cette entrevue n'a fait que confirmer ce que je pressentais en le voyant inclure avec aisance le public dans le spectacle : c'est sa façon à lui d'ouvrir l'orchestre, avec une baguette qui est le trait d'union entre la musique, les interprètes et les spectateurs. Etre un passeur entre cette énergie qu'est la musique et les êtres humains, c'est la vocation de Sylvain Audinovski, chef d'orchestre, oui, mais pas seulement. C'est ce qu'il m'explique pendant une heure et demi, généreux de son temps comme il l'est avec son art : avant tout l'art du partage.

Texte intégral

Jean-Claude Dreyfus

Un comédien populaire

Jean-Claude Dreyfus<br><br>Photo Woytek Konarzewski

Nous avons rencontré Jean-Claude Dreyfus lors de la remise des trophées du stylographe à Saint-Germain-des Prés, où son livre : Biodégradable, était cité. Tout aussi théâtral que charismatique, le personnage ne laisse personne indifférent. Nous avons eu le bonheur de le revoir quelques jours plus tard au Splendid, dans l’une des ultimes représentations de la pièce de Maryline Bal : Le Chant des Oliviers, comédie très sensible, mise en scène par Anne Bouvier, où il partage la scène avec Julia Duchaussoy et Frédéric Quiring. Le jeu des comédiens est très juste et l’émotion dans la salle est palpable. Une tournée est prévue en 2017, la pièce ayant obtenu un énorme succès cet été 2015, lors du festival d’Avignon.

Texte intégral

Tadeusz Koralewski

Galeriste à Paris

Tadeusz Koralewski

Je connaissais Koralewski comme chercheur d’art et ami des artistes, mais la nécessité de ce portrait m’a fait découvrir l’homme qui se cache derrière le talent de ce galeriste incontournable.

 

Tadeusz est né à Bydgoszcz, en Pologne, dans la même ville que Woytek Konarzewski, notre photographe star et fondateur de Saisons de Culture. Comme le disait Paul Eluard ; il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Texte intégral

Pétanque et Sentiments

Une comédie aux couleurs Pagnolesques !

Pétanque et Sentiments

Comédie en 3 actes de et avec Bernard Pinet

 

Dans un village perdu, qui fait écho à la croisée des mondes, quinze personnages prennent vie par le jeu d’un seul comédien et la magie d’un verbe ensoleillé…

 

Sur fond de pétanque existentielle, l’être et le paraître, la jeunesse et le couple, la république et le hasard, le régime et les chiens, la solitude et l’espoir, la poésie et l’au-delà, se reflètent, avec humour et tendresse, dans le miroir des boules d’un impromptu philosophe qui œuvre dans l’athanor du Café de la vie…

Texte intégral

Michou

Le monde est bleu…

Michou

C’est à la Mascotte de Montmartre, que saisons de Culture a rencontré le prince des nuits parisiennes, par une belle soirée de printemps où le ciel avait revêtu le célèbre bleu Michou, pour la circonstance.

Magnifique et souriant, il s’est prêté avec générosité à cet entretien, ainsi qu’aux interminables séances de photos de Woytek, très inspiré par le sourire de la star de Paris.

A peine installé sur sa chaise personnalisée en bleu, Michou a imprimé le ton de la conversation en lançant avec cet humour qui lui est familier ;

Surtout, ne dites pas à ma maman que je suis homosexuel, elle ne le sait pas… !

Je promets de ne rien dire et on commence à travailler.

Texte intégral

Rencontre avec Sophie Lambert dans son atelier de Vincennes

Par Céline Piquet

Formée à Bruxelles et Paris, elle expose régulièrement au salon des Réalités nouvelles.

Boursière de la fondation Taylor à plusieurs reprises, l'artiste présente ses œuvres en France et à l'étranger ( Singapour, Athènes, Belgrade...).

Pour Sophie Lambert, l'art n'est pas une distraction, elle a besoin de la couleur et la met en scène.

Texte intégral

Kdom

Le corps comme philosophie.

L'effet miroir, une émotion incontrôlable, un univers féminin, escarpins, accessoires

Kdom a été danseuse au Crazy Horse Saloon, puis modèle pour de grands photographes.
L'artiste est née en Picardie, à La Fère plus exactement, comme son homologue Clovis Trouille (1889-1975), peintre encore trop méconnu du grand public avec qui elle partage le goût de l’érotisme sans concession commerciale.
Dès son plus jeune âge, elle est passionnée par le dessin, la peinture, la littérature et la danse, activités qu’elle pratiquera régulièrement. Après son baccalauréat, elle se rend à Paris pour suivre des études de lettres modernes à la Sorbonne, ainsi que des cours de danse classique et moderne à Pleyel. C’est là qu’elle participe à un casting pour une audition au Crazy Horse Saloon de Paris. Elle y passera presque quatre années, habillée de lumière, avant d'intervenir dans une célèbre émission audiovisuelle.

Texte intégral

Francisque Bailly-Cochet : de l'art intemporel du carrousel.

Hippodrome de Vincennes

En cette période des Fêtes, il n'est pas totalement incongru de distiller la magie de l'enfance dans les pages de Saisons de Culture, pourvu que l'intérêt artistique ou patrimonial soit établi...
Ce qui m'amène tout naturellement à y présenter Francisque Bailly-Cochet qui poursuit une aventure familiale initiée il y a près de 150 ans : les carrousels sur lesquels il veille, tournent depuis 1865 en France et au-delà de nos frontières. Les manèges qui faisaient autrefois tourbillonner leurs chevaux de bois dans les foires et fêtes foraines, apportent dorénavant une touche particulière à l'animation des centres-villes.

Texte intégral

Brig Finucci

La qualité d’une personne sensible et déterminée !

Comment imaginer le parcours insensé d’une jeune femme qui  renoncera à son projet d’études d’architecture,  pour partir parcourir le globe et qui, plus tard, affirmera  sa volonté de s’ouvrir aux affaires scientifiques internationales, en instaurant une passerelle entre l’Allemagne, les USA et la  France? C’est en 1990 qu’elle prend conscience de l’urgence de s’investir dans un  combat qui l’amènera  trois ans plus tard à monter sa propre entreprise  ECOMESURE avec le slogan: respirez, nous mesurons !

Texte intégral

Jules Matton compositeur

Par Mylène Vignon

J’ai rencontré Jules Matton le 1er mars 2014 à la Fondation Taylor, lors de sa Carte blanche dans le cadre de l'évènement Rémanence. J'y étais conviée par le peintre Jérôme Delépine à lire le même jour quelques poèmes devant une œuvre d’Olivier Debré.
Elevé par un père artiste (Charles Matton, décédé en 2008, était un peintre, sculpteur, dessinateur, photographe, cinéaste) et une mère romancière et essayiste, Jules Matton a choisi seul sa voie, au gré de sa vocation : la musique.

Texte intégral

Adrien Perreau

Par Mylène Vignon

 Adrien Perreau<br/>devant la photo (Napalm 2) d'Alain Declercq

J’ai rencontré Adrien dans le cadre d’une cérémonie organisée par le magazine des Décorés des Arts et des Lettres. Plus tard, nous nous sommes retrouvés lors de la remise du Prix Edgar Faure au Sénat.
En octobre 2010, Il m’a fait la surprise d’inviter Antoine Debré, cousin du grand peintre -auquel il est apparenté - à l’Espace Cardin, pour la dédicace de mon livre Rencontre avec Olivier Debré.
Récemment, nous avons parlé équitation, avec la Sénatrice Isabelle Debré, au palais d’Iéna. Le cheval est une histoire de cœur qui relie Carolyn Carlson, Isabelle Debré et Adrien Perreau, sous les ors de la République.
Je ne pouvais en aucun cas m’interdire de rendre un hommage à cette dynastie d’exception, qui réunit sous le même nom, tant de talent et d’engagements.

Biographie

Michal Batory

Quand le talent s’affiche

Michal Batory

Michal BATORY est né en 1959 à Lodz en Pologne. Après avoir réussi l'examen d'entrée  de l'Académie des Beaux Arts qui porte aujourd'hui le nom de son créateur, Wladyslaw Strzeminski, il obtient son diplôme de graphiste, spécialité; l'affiche. Tout parisien se retrouve régulièrement face à des affiches de théâtre qui portent la signature de Batory.

Lodz comporte la particularité d'être une ville ouvrière qui côtoie les arts. Le Musée d'Art Contemporain est jumelé avec la ville de Lyon.

En 1987, Michal Batory émigre en France et c'est en 1989, à vingt-huit ans - deux ans avant la chute du mur de Berlin - qu'il devient français .

Il travaillera pendant quatre ans dans le cadre d'agences de communication culturelles.

La Pologne, pays de tradition de l'affiche, lui a donné sa formation et la France lui a permis de se réaliser en tant que professionnel.

Texte intégral

Christiane Peugeot

Le Cœur et les ciseaux

Christiane Peugeot

Voilà bientôt vingt ans que la petite fille du LION anime de son talent atypique, le monde des arts et des lettres avec un plaisir sans cesse renouvelé.

Ecrivain, professeur de sciences humaines et peintre, Christiane préside et dirige le centre culturel qui porte son nom, avenue de la Grande Armée à Paris.

L’Atelier Z, autre appellation du lieu, en hommage au grand peintre ZEVACO neveu de Michel ZEVACO auteur des PARDAILLANS,  abrite une ruche en perpétuelle recherche de créativité en tous genres, comme un grand cœur qui bat au centre de Paris…

Texte intégral

Catherine SEXTON

Réussir par la couleur

Catherine SEXTON

J’ai rencontré Catherine Sexton, dirigeante de VERTEAM sur la banquette vermillon d’un élégant café de Saint Germain des Prés. Un rendez-vous haut en couleurs. Comme par hasard, nous arborions l'une et l'autre une touche de rouge dans notre tenue vestimentaire.

Texte intégral

Le testament de Maria Elena Vieira da Silva

Texte intégral

Catherine Ludeau
Au Loft Sévigné PARIS

Une artiste qui transforme la vie en un champ de douceur.
Caramel et nuances de berlingots, une démarche audacieuse vers un public séduit

Catherine Ludeau

« Comme lovée dans un repli du temps oublié des hommes, dans un recoin de l’histoire ignoré
par les urgentistes du rien consumériste - quelque part entre le moyen âge japonais et le
XXIème siècle mondialisé - Catherine Ludeau occupe un espace, une alcôve de paix, où l’on
se sent chez soi sans y avoir été invité.
Tel un volcan sous-marin sublime, matériel et tellurique, l’oeuvre de Catherine Ludeau
explose en silence. La douleur ici n’est pas dans l’enfantement, mais dans la genèse. Seul un
long processus, invisible à l’oeil, a pu rendre possible l’éclosion de son travail si abouti, si
simplement beau.

Texte intégral

Bernard Ortega
Le Fantôme de Molière prendre la réalité pour ses rêves

Bernard ORTEGA

C’est Molière qu’on ressuscite dans le théâtre de Bernard ORTEGA cet hiver à Paris.
Le comédien aux multiples facettes nous offre sa performance  sur  scène, entre les perruques, les masques et le brigadier silencieux.
Le mystérieux verbiage des personnages qui se retrouvent comme par miracle sur la page d’une rencontre onirique, il fallait y penser !

Texte intégral

Sonja Koczula

Sonja Koczula

Nouvelle exposition sur les cimaises de la galerie GNG, 3 rue Visconti jusqu’au 5 janvier 2013.
Gilles Naudin présente pour la deuxième fois - en mode biennale - les peintures et dessins de cette jeune artiste Allemande née en 1976 à Osnabrück, d’origine Polonaise et très appréciée des collectionneurs parisiens.

Texte intégral

Jean Louis Bertuccelli Cinéaste, photographe et compositeur

Jean-Louis Bertuccelli

Notre rencontre commence par un cadeau, ces quelques mots : « Ce que la chenille appelle la fin du monde, le Maître l’appelle un papillon ».

C’est le photographe que je suis venue rencontrer dans cette excellente galerie de la rue Visconti, en plein mois de la photo à Paris. Je connaissais la filmographie du réalisateur, la tête remplie de la musique de : Remparts d’Argile, Interdit aux moins de treize ans, On s’est trompé d’histoire d’amour, Aujourd’hui peut-être avec dans le rôle principal la sublime Giulietta Masina, Musique pour l’image… et, plus populaire : Docteur Françoise Gailland, avec Annie Girardot.

Texte intégral

Sophie Sainrapt
Eros la Femme, la volupté.

Sophie Sainrapt

Ce qui interpelle lorsqu’on pénètre dans l’atelier de Sophie, ce n’est pas l’étalage de la nudité, c’est le respect dû à l’amour du corps. Ce corps jubilatoire qui exprime toute la reconnaissance de cette grande liberté que lui accorde l’artiste.

Le corps livré, comme brut de tout décor, avec cette vérité crue qui jamais ne dérange. Le talent permet tout et la personnalité sans compromis de Sophie Sainrapt émeut.

Texte intégral

Pierre Cornette de Saint Cyr

Pierre Cornette de Saint Cyr

Doit-on encore aujourd’hui  présenter Pierre Cornette de Saint Cyr ? Sa notoriété a dépassé depuis si longtemps les frontières de la France, de l’Europe…
Ce grand passionné d’art, nous emporte dans un monde ou l’on se sent délicieusement captifs. Son univers, celui de la création artistique et de la recherche.
Pierre Cornette de Saint Cyr a lancé le marché de la photographie originale en France. Il est le premier à avoir compris l’impact de cette discipline. .Les américains en étaient déjà convaincus.

Texte intégral

Jean-Marc Dumontet

Un homme de défis

Photo: Woytek Konarzewski

Producteur de Nicolas Canteloup, d’Alex Lutz, de Bérengère Krief… Président de l’Académie des Molières, propriétaire de plusieurs salles de spectacles à Paris dont le Grand Point Virgule, Bobino… découvreur de talents, passionné par son métier de producteur, Jean-Marc Dumontet bouge les lignes par son positivisme et son exigence qualitative.

Texte intégral

Graeme Bent

La tradition littéraire

Photo: Woytek Konarzewski

Ce n'est autre que la journaliste américaine, Mary Blume, qui dans Herald Tribune en janvier 1972, allait contribuer au succès tellement mérité de l'établissement Joe Allen Paris, un restaurant qui associe la qualité des produits à la française au respect de la tradition culinaire. Joe Allen est connu et reconnu pour ses spécialités traditionnelles américaine, mais aujourd'hui, prix littéraires et dédicaces se succèdent dans le célèbre restaurant parisien, dirigé avec maestria par Graeme Bent, qui confie à Saisons de Culture avoir été de tous temps un grand lecteur d'auteurs américains contemporains tels : Armeasted Maupin avec sa célèbre série Tales of the City, Les Chroniques de San Francisco en français, édités en neuf volumes, Cormac McCarthy avec entre autre All the Pretty Horses, Michael Ondaatje, canadien, avec L'Homme Flambé, Nelle Harper Lee, connue par son roman To kill a Mockinbird, sans oublier le célèbre Philippe Roth.

Texte intégral

Les coups de cœurs d’Esther Ségal

Johann Fournier, l’homme orchestre

SINNER MAN - Copyright Johann Fournier 2015

Créateurs, nous vivons dans une sorte de théâtre mental… ces visions qui me transpercent et qui viennent de nulle part, je veux dire de toute part puisque chez moi tout résonne… C’est une façon de s’échapper des limites, d’éprouver le monde… Mes mises en scène sont des histoires que je raconte avec des mots qui n’ont plus de corps… mes mises en scène racontent comment j’ai tué le réel à coup de poésie.

Texte intégral

François Mocaër

Editions Unicité

Photo: Woytek Konarzewski

Unicité : définition philosophique de ce qui est unique.

 

J’ai la conviction que le moi est un mensonge existentiel, mais d’un autre côté cela ne peut pas être autrement. Cette contradiction n’est qu’une apparence. Il y a un ressenti au-delà des mots. J’ai l’impression que les êtres ne peuvent pas être autrement que ce qu’ils sont. Moi aussi, je ne peux pas être autrement que ce que je suis. Je crois que tout vient de ce silence qui est plus qu’un silence, de cette part d’insondable qui est la nature ou la lumière de l’être (…) François Mocaër.

Texte intégral

Edgar Sarin

Le mystère en testament

Edgar Sarin étonne. Edgar Sarin fascine. Il reçoit Saisons de Culture dans un lieu insolite, la Chapelle du père Séraphim, prêtre qui le soutient et qui nous accueille par la lecture d’un poème écrit en alexandrins. J’apprends que l’auteur n’est autre que ce jeune homme, Sarin, qui parait sorti d’une autre époque, perché sur la dernière marche d’un escabeau, une cigarette incandescente à la main. Je perçois, à travers les brumes de l’encens, les marques d’une chapelle. Il y a là, allongée sur un sofa de fortune, une dame sans âge, qui répond au prénom de Roseline.

Texte intégral

Claude Mollard

Les figures d’un destin

Photo: Woytek Konarzewski

Nous avons rencontré Claude Mollard au lendemain de l’inauguration des Jardins d’Orient à l’Institut du monde Arabe, où il a accepté très volontiers de partager avec nous ses principales actions qui ont ponctué les grands travaux culturels des gouvernements Mitterrand, à ce jour.

 

Claude Mollard a grandi Chambéry dans une famille d’amateurs de musique. A Saint Etienne, où il fait ses études secondaires, il rencontre par l’entremise de l’ancien ministre Claudius Petit, Le Corbusier et de fait s’intéressera à l’architecture et à l’urbanisme. Attiré très jeune par la chose publique, il entame très vite des études politiques : Science Po Lyon, l’ENA et adhère au PSU où il rencontrera Pierre Mendès - France qu’il aide alors, dans ses discours et conférences. Il deviendra assistant parlementaire de Michel Rocard en 1967.

Texte intégral

Entretien avec Lionel Cécilio

L'émergence fulgurente

Lionel Cecilio

L’itinéraire sans faute d’un comédien super doué, qui remercie ses parents de l’avoir éduqué avec de vraies valeurs.

 

Entretien :

 

SdeC : Lionel Cécilio, vous êtes ce jeune comédien audacieux qui se distingue actuellement par son talent et son dynamisme. Â vous suivre, on se perd un peu. Entre vos chroniques littéraires dans l’émission Voyage au bout de la nuit sur la chaine D8, vos tournages de films et votre prestation dans le rôle d’Aladin au théâtre du Palais Royal, vous trouvez encore le temps de défendre votre propre production, auprès des théâtres parisiens. Racontez-nous comment tout cela a commencé.

 

LC : Tout de suite après le bac, je suis entré à la Fac de Droits pour me diriger vers le métier d’avocat. Je me suis aperçu que j’amusais beaucoup les copains et que finalement, les avocats étaient un peu des comédiens, obligés de s’identifier aux personnes qu’ils auraient à défendre. Je n’y suis resté que quelques mois, attiré par une autre scène.

Texte intégral

Jean-Claude Terrier

Dans la chair des toiles

Dès la première lecture de la proposition de Jean-Claude Terrier, m’est apparu le mot ferveur.

 

Dans ce magma de vibrations telluriques, on pense à la théorie de la tectonique des plaques. Peintre et passionné de philosophie, il reconnait se trouver au centre de la coappartenance des contrastes, des contraires. Il est toujours dans l’entre deux d’une tension et ne supporte en aucun cas l’idée de savoir.

 

Lorsque je lui demande ce qui motive ses recherches, il répond: Malgré l’écriture qui me taraude, je travaille encore sur toile pour résoudre un problème. Lorsque je pense avoir trouvé la réponse, je détruis le processus et je recommence. J’aime me surprendre moi-même.

Texte intégral

FAZ

Une artiste engagée

FAZ<br><br>Photo Woytek Konarzewski

J’avais rencontré Faz lors d’une exposition initiée par Art Sénat au Jardin du Luxembourg, alors que je collectais des sculptures pour l’événement Les Stèles de la Création, qui s’est tenu dans l’enceinte de l’église de la Madeleine en été 2009. Nous l’avons retrouvée ensuite chez Artcurial et chez Christie’s engagée dans le cadre d’actions humanitaire au profit des enfants : Une brique pour Madagascar et Des villages et des hommes.

Texte intégral

Ludwika Ogorzelec

Les portes du ciel

Photo: Gabriel Ching

Ludwika Ogorzelec nait et grandit à Wroclaw en Pologne, où elle restera jusqu’à l’âge de trente-deux ans après avoir passé brillamment sa maîtrise à l’école des Beaux-Arts. Elle orientera son itinéraire artistique autour des sculptures mobiles, de la recherche dans l’espace et de la question de l’équilibre. Parallèlement à ses études, la jeune femme prendra tous les risques en s’engageant dans le mouvement Solidarité combattante, pour l’indépendance de la Pologne où elle deviendra une sorte d’égérie. Elle distribue alors des journaux indépendants, tout en fréquentant les amphithéâtres.

Texte intégral

Joseph-Antoine d’Ornano

Les petites dames noires
Par Eric Le Goff

Photo: Woytek Konarzewski

Des petits formats, des petits-sujets, des contre-petits sujets, des paysages, des contre-paysages, des intérieurs personnels et d’inimitables petites dames noires: La peinture du créateur corse, Joseph -Antoine d’Ornano, c’est tout cela !

 

Chaque appui du pinceau ou de la mine du fusain, sur ce papier support si soigneusement fragmenté, si destiné à ses encres et ses lavis, fait sens et fait qu’une grande partie de ses créations
 se confrontent par effraction à nos souvenirs, rêvés ou enfouis. La rencontre ne nous laisse pas indemne !

 

Texte intégral

Benito Cabañas

Portrait d’un globe – trotteur

Benito Cabañas

Nous nous étions donné rendez-vous au Café Baubourg, c’est donc installé face au Centre Pompidou et dans un français parfait, que Benito a bien voulu répondre à mes questions.
Entretien :

SdeC : Alors, pour vous, c’est comment, Paris ?

B C : Idyllique, avec ce soleil et cette lumière, moi qui avais l’habitude de Paris en hiver, lors de mes dernières visites, avec le ciel gris, c’est totalement inattendu et romanesque à souhait. Paris me donne beaucoup à réfléchir sur les sources d’inspirations de mes collègues graphistes, en fonction de couleurs et d’ambiances de cette ville incomparable.

Texte intégral

Miranda Deliallisi

Miranda Deliallisi

Lorsque j’ai rencontré Miranda, par une belle après-midi d’été, au neuvième étage du Centre Pompidou, il m’a semblé que le soleil brillait deux fois. Assises près d’une sculpture dorée de Jean-Pierre Raynaud, nous avons sans tarder, entamé une conversation de passionarias.


La souriante jeune femme qui souligne son regard par des lunettes au design particulier qui lui vont à ravir, s’est confiée à mon écoute attentive, sans aucune retenue. Née en Albanie en pleine période soviétique, elle est aujourd’hui consciente de l’extrême confort intellectuel derrière lequel ses parents l’ont abritée de leur bienveillance.

Texte intégral

Gustave Caillebotte

Le peintre du grand angle

Gustave Caillebotte<br/><br/>Autoportrait au chapeau d’été<br/>c.1872/1878<br/>Huile sur toile<br/>44 x 33 cm<br/>Collection particulière<br/>Avec la courtoisie du Comité Caillebotte, Paris

Avant le célèbre tableau les raboteurs, l’exposition présentée intramuros de la propriété Caillebotte, nous invite à découvrir un visage plus intime de  l’œuvre peint de l’artiste.

Rejeté par l’académie, Gustave Caillebotte atteste que seul contre toutes institutions officielles, tout homme peut tracer son chemin et que l’essentiel est dans la passion.

Texte intégral

Eléonore Nitzschké photographe

Une rencontre insolite

Carnaval  Paris  1985<br/>© Eleonore Nitzschké

Je considère comme un véritable privilège, d’avoir été reçue dans l’univers très surréaliste de l’atelier secret de cette photographe si talentueuse.
C’est au milieu des dentelles, de fleurs, de senteurs d’iris et de plumes, qu’elle m’a accueille sur fond de musique de Jazz américain interprétée par Milt Buckner.
La Diva se trouvait en pleine séance de photo, face à face avec une sublime jeune femme entièrement dénudée, qu’elle habillait de spirales et de plumes …
Un mainate apprivoisé qui ne semblait pas du tout gêné par cette situation insolite donnait de la voix et swinguait avec la musique, sans doute dans le but de me séduire?

Texte intégral

En visite chez Pasnic

L’atelier de gravures de l’excellence - en secret

Sophie Sainrapt et Nicolas du Mesnil du Buisson

Pasnic  c’est un de ces lieux mythiques de la pratique fine de la gravure, avec en prime cet indicible petit supplément d’âme. On y pratique la technique du carborundum, pas facile à réaliser avec ce résultat optimal. L'atelier est situé à l’extrémité d’un passage au charme bucolique du vingtième arrondissement de Paris. La porte s’ouvre en direct sur une atmosphère de parfum de labeur, comme on les aime à Saisons de Culture.

Texte intégral

Rispal – issime

Josette Rispal

Un autre monde est né à Paris près de la Seine dans la cave d’un étrange garage, celui de Josette Rispal, sculpteur de rêves. Entre matières et chiffons restitués à la vie, elle façonne, maçonne, compose, enchante et étonne. Les noirs obsidiens, soudain devenus bruns comme sculptés dans le pain d’épices, se bousculent et tentent de prendre place dans cet univers limite-inquiétant mais si beau !  Beau parce-que très fort. Angoissant à qui ne peut comprendre. Familier à celui qui sait voir et doux à qui sait recevoir.

Texte intégral

Les Cloches de Notre-Dame

Virginie Bassetti, sculpteur campanaire

Virginie Bassetti

De Villedieu- les- Poêles à Paris, à vol de cloches, il n’y avait qu’un pas et Virginie Bassetti l’a franchi allègrement. Cette histoire résonne comme un conte de fées. Voici l’étonnant parcours  de vie d’une jeune femme déterminée et talentueuse.

Tout à commencé en 1995 par la création d'un portail, lorsque la très jeune fille qui avait fait le choix d'interrompre ses études artistiques au profit de cette discipline de fer, réussit à imposer son style dans l'atelier. Elle est alors âgée de vingt- trois ans et cette réalisation audacieuse va tracer le marqueur de sa destinée.

Texte intégral

L'automne vu du ciel

Yann Arthus-Bertrand
Par Mylène Vignon

Mylène Vignon

J’avais eu le privilège d’être conviée le 18 juillet 2013 à l’inauguration de l’Atelier, lieu de partage dédié au travail de Yann Arthus-Bertrand et situé 15 rue de Seine à Saint-Germain-des-Prés.

Impossible d’approcher le célèbre photographe, dans cette marée humaine dont il était le centre.

Aujourd'hui, il a accepté de se livrer à quelques confidences pour Saisons de Culture.



Entretien:


SdeC:
Pourquoi, avoir ouvert cet Atelier et pourquoi ce quartier de Paris?

Y A B:
J'ai toujours aimé Saint-Germain-Des-Prés, car pour moi ce quartier stratégique à du sens, par rapport à l'esprit qu'il évoque; la proximité des galeries et des librairies et cette animation cosmopolite très particulière. Cet espace s'est imposé à mes attentes. Par ailleurs, l’Atelier se trouve à proximité des Beaux-Arts, que je fréquente une fois par semaine.

Texte intégral

A la rencontre de Gilles Naudin

Gilles Naudin

Presque vingt ans déjà, que Gilles Naudin a ouvert la galerie qui porte ses initiales, en plein cœur du quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Saisons de Culture lui consacre aujourd’hui cet hommage bien mérité.
GNG, c’est d’abord la chaleur d’un accueil dans un lieu d’art international. C’est aussi la découverte d’un homme qui aime son métier, sa passion des autres et cela se voit.
Enfant de la balle, Gilles a grandi entre un grand père sculpteur, venu de Toscane et une tante ; Jacqueline Barsotti, qui fut l’un des plus célèbres modèles de Man Rey.

Texte intégral

Constantin XENAKIS

L’impossible et le sacré

Constantin XENAKIS

C’est avec une certaine émotion, que je me suis retrouvée dans l’intimité de l’appartement parisien de cet artiste hors normes de notoriété internationale. C’est dans son «dépôt» que j’ai passé ces quelques heures inoubliables à écouter la voix de la sagesse, me conter de belles histoires de vies, comme cette rencontre avec Man Rey, lorsqu’il était jeune artiste en 1967 ou quand un ami lui confiait : – Vous avez vu, il y a un jeune qui empaquette comme vous, il s’appelle Christo.  Il a alors répondu : tant mieux !

Texte intégral

Galerie Lara Vincy

L’histoire d’un mythe

Liliane Vinci

Lara VINCY a fait partie de ces grandes égéries russes qui ont fait l’histoire de l’art dans les années cinquante à PARIS. Aujourd’hui, sa fille Liliane VINCY, qui a brillamment repris le flambeau, m’explique pourquoi cette galerie de la rive gauche a survécu…

Texte intégral

Lydie Geoffroy
Le vent en poupe

Lydie Geoffroy

Quand Lydie Geoffroy a créé VISIONAIRS GALLERY suite en 2010 savait-elle déjà qu’elle apparaîtrait deux ans plus tard comme la jeune galeriste qui monte ?

De la publicité à l’Art contemporain, il n’y avait qu’un pas de gazelle à franchir et elle l’a fait !

Aujourd’hui, depuis son QG du Panthéon à Paris, elle monte des dossiers bien bétonnés, objectif Singapour : projets de musée avec Claude Mollard - monsieur Centre Pompidou - plate forme de communication, bureaux…

Texte intégral
close


Voir l'article
Copyright @ 2012