Portraits

Brig Finucci

La qualité d’une personne sensible et déterminée !

Comment imaginer le parcours insensé d’une jeune femme qui  renoncera à son projet d’études d’architecture,  pour partir parcourir le globe et qui, plus tard, affirmera  sa volonté de s’ouvrir aux affaires scientifiques internationales, en instaurant une passerelle entre l’Allemagne, les USA et la  France? C’est en 1990 qu’elle prend conscience de l’urgence de s’investir dans un  combat qui l’amènera  trois ans plus tard à monter sa propre entreprise  ECOMESURE avec le slogan: respirez, nous mesurons !

C’est en véritable pionnière de cette industrie de pointe, qu’elle se lance dans la promotion de techniques instrumentales innovantes pour la mesure de la qualité de l’air et se battra contre la pollution causée par les émissions de particules  dans l’atmosphère.

Cependant, parallèlement, elle n’abandonnera jamais le dessin et portera un œil affuté sur les différentes expositions dont elle est boulimique. Elle me confie que si elle avait pris la décision de s’installer à Janvry –  petit village près du plateau de Saclay – c’est que la proximité des plus grands servirait la notoriété de son entreprise.

Passer à autre chose pour revenir à ses premières amours!

Brig, ainsi qu’elle l’avait déjà prouvé, se remettra en selle, rêvant à d’autres rivages. Elle navigue aujourd’hui entre la musique classique et la contemplation active de la nature océane.

Elle sourit et je vois dans ses yeux des étoiles, lorsqu’elle affirme avoir l’océan pour amant. L’atelier «pied dans l’eau » qu’elle occupe sur l’Ile D’Oléron, lui confère cette paix nécessaire à l’inspiration dont elle éprouve le besoin pour se poser un moment, en écoutant Schubert et les chants de la mer…la mer, toujours recommencée. Actuellement, elle se cherche un second  espace de travail en Ile de France pour y trouver un juste équilibre et commencer cette nouvelle carrière d’artiste professionnelle.

Ce que je vois de ses essais dévoilés avec une infinie pudeur à mon expertise, me surprend. Je m’attendais à rencontrer une artiste émergente un peu hésitante et encore dans ses balbutiements et je vois défiler sur l’écran de l’ordinateur des œuvres. Je sais ce qu’elle doit développer et elle sait déjà que je le sais.

J’ai rencontré Brig lors  de l’exposition « Rivières », dont je fus la curatrice à Bercy ce printemps 2014. J’ai immédiatement ressenti  sa très grande sensibilité et son franc regard chargé d’empathie envers le performer qui exécutait son travail en public. J’ai réalisé en visualisant le film, à quel point elle se concentrait à pénétrer la démarche du peintre.

Elle admire les œuvres de Manet, se réfère aux impressionnistes et tout comme eux cherche à capturer la lumière de l’instant. Elle ajoute que tout comme le poète écrit le sensible du souffle,  elle-même, dans les grâces de  l’acte de peindre exprime un ressenti  unique  d’une brièveté fascinante.  En fait je crois qu’elle crée le poème à l’aune de ses sensations chromatiques.

Sans abandonner la pratique de l’huile, elle a testé récemment l’acrylique afin de poursuivre son évolution vers l’abstrait et de transgresser ses émotions au travers de la couleur.

Très exigeante envers elle-même, elle aime aussi se jeter à l’eau pour y découvrir cet univers de fonds marins où elle semble trouver sa source, celle de l’inspiration.

Ce soir, j’ai retrouvé pour elle ces mots de Marguerite DURAS  dans   « La mer écrite », que je lui avais promis lors de notre entretien et qui lui vont si bien :

Tout est BLEU. C’est à crier tellement c’est bleu.
C’est du bleu venu des origines de la terre, d’un cobalt inconnu
On ne peut pas arrêter ce bleu (…)

Nous nous quittons sur de beaux instants – mémoire et je lui souhaite de vivre pleinement son éternité, après l’avoir invitée au détour d’une de ses toiles marines, à rejoindre le Cri des Sirènes pour une exposition collective,  en juin sur le bateau Concorde Atlantique, à quai devant le musée d’Orsay.

Brig  a créé Les Moments Classiques, pour la cinquième année en Essonne dans son village de Janvry.
Cette 5 ème édition s’est déroulée avec un grand succès et sous la présidence d’honneur de la Grande Cantatrice Mady MESPLE.

Brigitte  caresse le projet de faire de cette manifestation  un festival.

Pour elle, Janvry est à la musique ce que Saint -Trojan est à la peinture.

En juillet 2004,  elle est décorée de la croix de Chevalier  dans l’Ordre National du Mérite.

Mylène Vignon

www.brigfinucci.com