Redaction

Florilège hors saison – automne hiver

Invité Patrick Bézier

Saisons de Culture recevait le 20 novembre 2018 au Café de Flore, Patrick Bézier, président d’Audiens Care, également président du Club Audiovisuel, président de la fondation Audiens, fondateur et membre du jury du Prix de la citoyenneté à Cannes.Il nous a également présenté en avant première son livre Sauver la culture, préfacé par Philippe Toretton, à paraître cette semaine en librairie, aux Éditions NevicataTexte intégral

Comité de rédaction

Rédactrice en chef
Mylène Vignon
myvignon@hotmail.fr

Directeur artistique
Woytek Konarzewski

Directeur de l’édition
Sergiusz Chądzyński

Attaché de presse
Jacques-Marie Ponthiaux

Responsable de la publication
Woytek Konarzewski

Rédaction :
Cybèle Air
Marc Albert-Levin
Pascal Aubier
Camille Bourneuf
Krystyna Bourneuf
Sergiusz Chądzyński
Michel Contat
Véronique Grange-Spahis
Jean Paul Guedj
Eric Le Goff
Sabine Hogrel
Henri-Hughes Lejeune
Charlotte de Maistre
Jerzy Neumark
Marek Pańkowski
Tomasz Pieniązek
Jacques-Marie Ponthiaux
Stéphanie Reynaud
Esther Ségal
Katy Sroussy
Monique Stalens
Bruno Vigneron

Enikö Szilàgyi

Chevalier des Arts et des Lettres

Artiste et membre de Saisons de Culture, notre étincelante Enikö Szilàgyi née d’une voix esthétiquement singulière, vient pour son engagement en faveur de la chanson française, tant en France qu’ à l’étranger, d’être enveloppée par la République française, du merveilleux manteau vert rayé des quatre filets blancs si envié de ceux qui servent la culture.

Texte intégral

L’été 2018 au Café de Flore

De Florilèges en Florilège, l’été de Saisons de Culture est arrivé un peu tardivement ce 27 juin à Saint -Germain-des-Prés.

Nous étions très nombreux au premier étage du Café de Flore, pour accueillir la cantatrice, chef d’orchestre et professeure de chant, Anna Daniela Sestito, qui s’est généreusement prêtée à une brillante démonstration de la technique de l’art vocal, tout en sollicitant nos interventions.Texte intégral

Gonzague Saint Bris

Au Panthéon de Saisons de Culture

C'est avec une infinie tristesse que nous avons appris l'accident survenu dans la nuit du 8 août 2017, qui fut fatal à notre cher ami Gonzague. Mais qui aurait pu imaginer pour lui, une fin plus romanesque que cet étrange appel de la forêt, l'animal évité, l'absence de souffrance, le devoir accompli, juste quelques jours avant la 22ème édition de son événement littéraire "La forêt des livres", dont il était le fondateur. Je suis absolument persuadée qu'il s'en est allé tout droit au pays des merveilles, lui qui aimait tant provoquer le merveilleux.

Texte intégral

Florilège de mai 2018

Le Café de Flore nous accueillait ainsi que de coutume dans ses murs, le lundi 16 mai 2018,  pour y recevoir notre ami Pierre Douglas. Le comédien nous a fait l’amitié de nous dévoiler les secrets de sa prodigieuse carrière en nous  gratifiant en clôture, d’une imitation de Georges Marchais.Chacun de nous a été invité à s’exprimer au micro, comme le veut la tradition de Saisons de Culture.À très vite, en juin avec plaisir pour un nouveau Florilège. Mylène et Woytek

Patrick Bazillou au Panthéon de Saisons de Culture 

Voilà déjà plus de six mois que notre cher ami Patrick Bazillou nous a quitté à la suite d'une longue maladie, mais il est difficile de se résigner à son absence.

Lors de notre première réunion de rédaction à la Gallery Visionairs dirigée par Lydie Geoffroy, entourés  des œuvres de Claude Mollard que présentait Véronique Grange - Spahis, il nous avait honorés de sa présence.

Texte intégral

Florilège du 11 avril 2018

Notre réunion du 11 avril se déroulait au Café de Flore à Saint-Germain-Des-Près, ce fut l’occasion idéale de présenter deux futures plumes, Charlotte de Maistre, étudiante en histoire de l’art, section cinéma et Michel Contat, spécialiste Jazz au journal Le Monde et à Télérama, durant de nombreuses années. Tous deux rejoindront prochainement l’équipe de rédaction de Saisons de Culture, nous leur souhaitons la bienvenue. Texte intégral

Pierre Etaix est mort

Par Pascal Aubier

Pierre Etaix est mort, le jour où j’enterrais ma cousine. Il est mort dans les bras de sa belle, si belle épousée. On l’enterre mercredi. Et il y aura une messe. C’est drôle une messe, pour un clown, diriez-vous ? Mais non, les clowns, surtout les plus grands, comme les gitans, sont les enfants de la Sainte Vierge.

Texte intégral