Arts

Henri-Hugues Lejeune: Essai

Mais l’auteur, et c’est là sa puissance, nous met alors en garde contre les trouvailles et les concepts qui enferment l’artiste dans sa vérité du moment, quitte parfois à rester insaisissable dans un but salvateur et à contourner les idéaux  pour ne pas s’y appesantir. L’auteur, en proie à ses propres démons, nous décrit avec force tous les pièges des conformismes et des courants qui ont façonné les arts et qui se sont comme approprié nos goûts.

Il y a des accents nietzschéens dans certains passages qui déconstruisent les schémas intérieurs qui cristallisent notre sensibilité.
Au fond Henri-Hugues Lejeune entre de plain-pied dans cette aventure si passionnante qu’est l’émergence de la pensée créatrice. Il n’a pas hésité à ébranler les remparts sur lesquels s’appuient avec trop de facilité les critiques et autres penseurs. Voilà pourquoi il faut lire cet ouvrage et en ressortir plus fort.

Couverture du livre : sculpture de Josette Rispal

editionsunicite@laposte.net