Evenements

Mylène Vignon – Collages vitaminés

Par Sabine Hogrel

Un an après l’exposition des collages du premier confinement, Mylène Vignon récidive avec une série vitaminée, dont une trentaine seront exposés à la galerie Zombrart, du 18 au 30 mai 2021.Après avoir créé À vingt heures, tous à la fenêtre, collectionqui avait fait l’objet d’une exposition et du livre paru aux éditions Area, Mylène s’est interrogée sur une nouvelle thématique. Les vitamines étant selon la collagiste ; le meilleur barrage pour contrer le virus persistant. Texte intégral

A Fleur de Peau – Exposition

Par Katy Sroussy

Anna Marchlewska et PhilipKa, photographes, ouvrent la nouvelle saison, avec leur exposition de photographies : A Fleur de Peau, organisée par S. une GALERIE.Après de nombreux et interminables mois de confinement sans culture, cette exposition tout en douceur, nous transporte  enfin vers un monde de beauté et de délicatesse. Texte intégral

Le peintre métaphysique : Stéphane Fromm

Par Sergiusz Chądzyński

Dès la première rencontre avec les tableaux de Stéphane Fromm, j'ai eu l'impression de communier avec l'un des poètes métaphysiques anglais, tel John Donne ou Georges Herbert , pourtant des siècles nous séparent d'eux, sans parler d'une autre discipline de l'art.  Néanmoins, dans la nature de ce que cette peinture exprime, j'ai ressenti des similitudes, une cadence, une sensualité.  Je l’ai perçu de cette manière il y a quelques années. À la lecture des textes  consacrés à Stéphane Fromm et au vu de certaines oeuvres  j'ai compris quelle importance ont pour lui  les  liens entre les mots et les images.  Sans chercher à définir ce qui s'exprime visuellement, j’ai senti que l'artiste distinguait les frontières entre ces deux univers.  Par conséquent, ses peintures ne sont pas des illustrations de la poésie  de Paul Celan ou de George Trakl, mais plutôt une continuité et une tentative d’instaurer un dialogue.Le peintre travaille sur des séries, comme en témoigne le même titre donné à de nombreux tableaux. Chacun raconte sa propre histoire, mais seule la série entière les noue dans une structure polyphonique. Certes, il faudrait acheter toute une collection pour lire l'œuvre entière, car elle n’est  jamais fermée , toujours prête à raconter une histoire ou juste donner un commentaire sur elle-même. Texte intégral

Le bruit des étoiles – Véronique Sablery

Par Mylène Vignon

A Galerie Des Sens présente une exposition personnelle de Véronique Sablery intitulée : Cosmos, le bruit des étoiles. Laure Julien, directrice de la galerie explique : Titre poétique, matière lointaine et mystérieuse, cet ensemble d’images travaillées soigneusement à travers la gravure, la photographie, le verre, la peinture et l’expression numérique, nous conduit vers des constellations variées, des ciels étoilés, des arcs de ciel, des voûtes célestes, des comètes de lumière. Véronique Sablery nous invite à caresser les étoiles, à épouser les astres, à écouter le bruit numérique de ses images poétiques. Texte intégral

Galerie GNG : Gilles Naudin Invite Sophie Rambert

Par Sergiusz Chądzyński

Dans mes promenades autour de Saint-Germain-des-Prés, je quitte souvent la rue Bonaparte et marche le long du passage étroit de la rue Visconti en direction de la rue Dauphine. La raison de mon choix d’itinéraire est la galerie GNG au coin même de ces deux rues. Je salue Gilles Naudin, le galeriste, qui m’invite à une petite visite privée avec un commentaire sur l’exposition en cours. Je peux souvent admirer les œuvres d’artistes que je ne connais pas et chaque fois je sors enchanté par ce que j’ai vu. Texte intégral

Galerie Convergences : Roger Cosme Estève

Par Sergiusz Chądzyński

Un jour, lors d’un entretien avec Tadeusz Koralewski dans sa galerie, 92 Rue Quincampoix, 75 003 Paris, nous avons abordé le sujet de la peinture de deux artistes : Richard Laillier (voir dans nos pages l’entretien avec Mylène Vignon) et Stéphane Fromm. Tadeusz m’a conseillé de me rendre à la galerie Convergences, dans Le Marais, pour voir, en même temps, les œuvres de deux peintres. J’y suis allé tout de suite pour ne pas rater cette opportunité. Depuis, j’ai l’habitude de passer là-bas de temps à autre et chaque fois je suis étonné par le travail de Valérie Grais, qui gère cet endroit. Dans un petit espace, elle parvient à montrer pleinement ce qu’est un artiste. On peut dire que nous participons à une grande rétrospective, nous sommes convaincus par la sélection raisonnable et parfaite des toiles. Texte intégral

26e Cérémonie des Lauriers

Le partenaire de Saisons de Culture : Le Club Audivisuel

Les LAURIERS devaient se réinventer, non seulement pour tenir compte de la crise sanitaire, mais surtout pour célébrer la qualité et la diversité des programmes audiovisuels français qui ont constitué en 2020 un espace de détente, de savoirs et d’informations, un espace de lien social qui a rythmé plus encore nos vies quotidiennes.Seront décernées lundi 8 mars à 18h30, en présence d’invités surprises, les distinctions suivantes :- Laurier Information Television - Laurier Series - Laurier Numerique - Laurier Programme Radio - Laurier Musique - Laurier Civisme et Grande Cause - Laurier Magazine - Laurier Fiction (Téléfilm) - Laurier Culture - Laurier Interpretation  Masculine - Laurier Interpretation  Feminine - Laurier Jeunesse - Laurier Documentaire - Laurier d’Honneur - Laurier d’Orhttps://www.clubavparis.com/lauriers/brochure-2020/#fb0=33     

Ye Xing Qian

Par Mylène Vignon

Temps retrouvé est le titre de cette exposition qui se déroule actuellement à Paris sur les cimaises de la galerie Area rue Volta.Né en Chine en 1963, Ye Xing Qian apprend à peindre dès l’âge de cinq ans, puis s’initie à la sculpture avec l’aide de son frère aîné. À seize ans, il décore déjà les temples lors de cérémonies. Un an plus tard, remarqué pour ses prestations, il expose à Leqing, sa ville natale, située près de Wenzhou. Texte intégral

Michal Batory – graphiste affichiste

Chevalier des Arts et des lettres

Chers amis de Saisons de CultureNous apprenons en ce début d’année via le journal officiel, la consécration de notre ami et parrain Michal Batory, auquel viennent d’être remises les insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Un honneur bien mérité, eu égard à son parcours artistique prestigieux, autant en France qu’à l’international.Toute l’équipe de le rédaction se joint à moi pour lui adresser de sincères félicitations.Mylène Vignon Rédactrice en chef (Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres)

Perles de lumière : « Jaune, rouge, bleu »

Par Cyb, peintre

Dans l’enceinte de la Galerie Area, une chapelle baroque abstraite, en plein Marais, à Paris, s’apprête à disparaître après s’être allumée chaque jour en plein reconfinement : novembre 2020, rue Volta dans le troisième arrondissement. Honneur à toute l’équipe de la galerie qui a pour devise « l’art pense le monde ». Texte intégral

Anton Martineau

Par Théodore Blaise

En ces premiers jours de l’année, à Rouen où je me promenais, j’ai découvert à la galerie Duchose, qu’anime aujourd’hui René Réthoré, un artiste dont j’ignorais tout, Anton Martineau.

Devant ces œuvres, m’est venu ce mot que je n’utilise que rarement : hâbleur. Sans doute pour la valeur de sa sonorité et parce qu’au plus loin, ce Martineau m’évoque Franz Halls, pour la truculence de ses chairs traitées d’une touche qui impose le plaisir de peindre. Il est dans l’austère Hollande protestante, le seul qui sait poser un sourire sans qu’il ne devienne rictus. Texte intégral

Józef Czapski en France. Œuvres des collections privées.

Par Sergiusz Chądzyński

Cette exposition virtuelle est, d'une part, une grande rétrospective de l'œuvre de Józef Czapski, peintre, dessinateur, écrivain, essayiste et critique, né à Prague en 1896, décédé en 1993 au Mesnil-le-Roi, d'autre part, c'est une source d'informations bien documentée sur sa vie.  Elżbieta Skoczek, le commissaire de cet événement, travaille depuis des années comme ambassadrice de l'artiste avec un dévouement titanesque.  Nous l'avons déjà mentionné dans les pages de « Saisons de culture ».  En cette période de privation, nous apprécierons davantage l'initiative. Texte intégral