Arts

Sentier – libre artiste

Estampes et Monotypes*

Par Katy Sroussy

Artiste plasticien, membre du centre de recherches CEREAP, professeur à l’Ecole Supérieure d’Art de Fort de France, rédacteur de la revue Recherches en Esthétique.
Sentier s’installe en Martinique en 1990, après des études de sculpture et de gravure en taille-douce, dans différentes Ecoles d’Art de Paris et après avoir travaillé en tant que peintre et sculpteur pour le spectacle vivant en Europe pendant une dizaine d’années.

Il a réalisé de nombreuses scénographies de créations théâtrales et présente régulièrement ses œuvres et installations dans la Caraïbe et dans
l’Hexagone où il fonctionne en solitaire ou dans des projets alternatifs.
C’est un artiste inspiré et préoccupé par la vie, l’humain, l’animalité, les rituels, la fantasmagorie et l’insolite.
       Les dernières créations de Sentier, ont été présentées à la BIAC, première et historique Biennale Internationale d’Art Contemporain, à la Martinique, avec ses installations : l’Enigme des Anges Sentinelles et Le Cri du Pélican.
       Sentier revendique une position résistante, transgressive et réfléchie, en cherchant toujours des moyens marginaux et diversifiés d’expression, qui le  placent loin des archétypes, en dehors des possibilités bien établies, offertes par les institutions, où l’art est « instrumentalisé et associé à des propos douteux qui n’ont rien à voir avec la création artistique. » Sentier conçoit ainsi « la pratique artistique comme une résistance visant à affirmer une singularité individuelle face aux forces globalisantes ou totalisatrices. »
        Son propos pose la question de l’Assemblage en art, ses réalisations représentent une mise en relation, un dialogue entre les  fragments disparates et laissent le champ libre à l’imprévisible, à l’improvisation, aux coïncidences, au hasard, à l’hétéroclite. Il rassemble, il assemble avec force et détermination les pièces, ce qui aboutit à une œuvre entière en mouvement, jamais figée, un tout, un langage dont  le symbolisme tragique mais esthétique, confère à nous attirer vers la beauté dérangeante et captivante de sa création.
Orfèvre, spécialiste  du dessin libre et précis souvent  humoristique, de la gravure, de l’estampe, de la sculpture, de la peinture secrète qu’il fabrique, du photo-montage, cet artiste respecté aux multiples talents, sait nous charmer, nous étonner par son engagement total, derrière un regard clair et malicieux.

*S. une Galerie-Le Select
99 bd montparnasse
75006 Paris
26 mars-5 avril 2014