Arts

Le Dernier jour d’un condamné.

Par Katy Sroussy

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

C’est avec  une grande subtilité et une douleur indicible que William Mesguish,  le Condamné,  prononce ces vers doux et attristés qui rythment le texte fondamental et universel  de Victor Hugo.

Le dernier Jour d’un Condamné décrit  la peur,  l’attente insupportable du dernier souffle, de la mort avant l’heure. Là, tout être humain est concerné.

William Mesguish l’interprète magistralement avec  effroi  et  force, avec délicatesse et pureté. Son visage, son regard, sa voix deviennent totalement  bouleversants,  effrayants ou enfantins au fur et à mesure du texte, sa gestuelle et ses déplacements si bien réglés par François Bourcier, le metteur en scène, font de ce seul en scène une performance inhabituelle, exceptionnelle.

Au Studio Hébertot jusqu’au 3  novembre 2017

Actualités : Du 8 novembre au 29 novembre 2017, William Mesguish met en scène Les Misérables, spectacle théâtral et musical, à l’Espace Paris Plaine. Un grand Hugo va en remplacer un autre.

William Mesguish, comédien et metteur en scène prodige,  a  interprété   à  AvignonOff : Pompiers , spectacle stupéfiant et émouvant  de Jean Benoit  Patricot, mis en scène par Serge Barbuscia,  avec  Camille Carraz  et le pétillant  et spirituel Chagrin pour Soi de et avec Sophie Forte et  Virginie Lemoine, aussi  à la mise en scène, avec Tchavdar Pentchev,  qui se jouera  à Paris au Théâtre La Bruyère à partir du 19 janvier 2018.

Il a également  mis en scène pendant ce Festival Off : Olympia sublime fresque fantastique musicale,  Liberté, spectacle tout en sagacité,  interprété par Gauthier Fourcade, en ce moment, jusqu’au  5 novembre,  à la Manufacture des Abbesses.