Fascination, une exposition de Chang Song

Par Laurent Bellin

Mercredi 14 décembre 2016 aura lieu le vernissage de l’artiste chinois Chang Song, autour d’une création qui emmène à la réflexion. Ses œuvres, inspirées de légendes chinoises ancestrales, viennent nous interpeller par leur exagération, leur coloration. Elles dénoncent l’étouffement de nos villes bruyantes et luxueuses qui nous endort au lieu de nous aider à repousser nos limites pour faire avancer nos civilisations.

Jeune artiste de 27 ans, Chang Song est un créatif prolifique. Diplômé de l’institut des Beaux-Arts de Sichuan, il est régulièrement sélectionné pour participer à de grandes expositions, à Chengdu, Sichuan, Shanghai… Chang Song aime repousser les limites dans ses créations. Inspiré par le courant Pop, et plus généralement par l’animation et la bande-dessinée, ses œuvres, hautes en couleurs, prennent racines dans des légendes ancestrales. Il suffit de l’entendre parler de son travail en le comparant aux légendes de Sisyphe et de Wu Gang, deux héros condamnés à accomplir la même tâche pour l’éternité.

Pour lui, la création artistique est donc un cycle sans fin, un voyage qui le ramène toujours à son point de départ. Son exposition, organisée par l’association Art & Culture Eurasie, nous propose donc de réfléchir à nos propres limites, et aux moyens qui pourraient nous aider à les dépasser.

C’est aussi l’occasion de rappeler l’objectif que s’est fixé l’association Art & Culture Eurasie. En créant des événements franco-chinois, elle souhaite favoriser les échanges entre nos deux pays. La culture chinoise, peu ou mal connue en France, trouve ainsi un lieu d’expression, qui permet de repousser ensemble, nos limites et nos frontières.

Retrouvez donc Chang Song lors du vernissage qui aura lieu à la galerie 104 Kleber, le 14 décembre 2016, de 18h à 21h. Le discours de l’artiste aura lieu à 19h.

Galerie 104 Kleber

104, avenue Kleber

75016 Paris