Artisanat

La mode selon Élisabeth Duda

Par Sergiusz Chądzyński

Récemment, les Césars ont attiré plus que d’habitude notre attention sur le monde du cinéma, et ceci nous rappelle que « Saisons de Culture » y met aussi son grain de sel. Certes, notre association ne participe pas encore à la production de films qui pourrait rivaliser avec des géants comme Gaumont ou Pathé, mais elle commence à se lancer courageusement dans le domaine jusqu’alors connu uniquement à travers les excellents articles de Pascal Aubier. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais…

Tout cela est arrivé grâce à Woytek Konarzewski, qui a commencé à filmer nos Florilèges au Café de Flore et a ainsi éveillé notre passion créative.
Cependant, la vraie révélation pour notre industrie cinématographique maison est Élisabeth Duda, actrice non seulement épanouie, mais aussi excellente élève de l’École Nationale de Cinéma de Łódź, réalisatrice, scénariste, monteuse et chroniqueuse. Le premier teaser de ses compétences était un documentaire, dévoilant l’exposition photographique de Woytek à la galerie Area, en juin 2020, tourné sur un simple smartphone. De manière ludique, mais professionnelle, le film a non seulement dépeint le talent du photographe, mais a également capturé l’atmosphère joyeuse du vernissage.
Il faut ajouter que le film était accompagné d’une musique composée par Fabrice Cossin. (Il est difficile de distinguer son génie de l’avocat de celui du musicien et compositeur.) Nous avons également pu admirer un poème filmé de K.K. Baczyński intitulé « Sur le Pont d’Avignon », réalisé, interprété et monté par Élisabeth, avec la participation de Woytek en tant que directeur de la photographie.
Cette fois, le sujet change et nous pouvons regarder un film, sous forme de chronique de mode. Selon les annonces, nous avons le premier épisode de la série « Fashion – faux pas ». Élisabeth Duda est réalisatrice, scénariste, interprète et auteure du montage. Woytek Konarzewski et Ludovic Lang l’accompagnent aux commandes de caméra.
Soyons d’accord, il y avait beaucoup de films de mode, qu’ils soient fictifs, documentaires ou commerciaux, mais cela vaut vraiment la peine de regarder un de premiers épisodes de cette nouvelle série prometteuse, intitulé « Paris botte les femmes ». Il combine toutes les attirances : une très bonne actrice, d’excellentes images et, bien sûr, un sujet qui ne sera indifférent à personne. On peut certainement appeler cet épisode : la digne suite du « Déshabillage impossible ». Tout cela prouve que « Saisons de Culture » apparaît comme un futur concurrent sérieux sur un marché si difficile à conquérir. À suivre….