Arts

Piano Solo de Mikolaj Warszynski

Par Laurent Bellin

Mikolaj Warszynski vient de sortir son disque Piano Solo. Ce pianiste originaire de Gdansk (Pologne) mène une carrière internationale. Il se produit régulièrement en Pologne, notamment à la société Chopin, à Varsovie au Parc Royal Łazienki et au musée Iwaszkiewicz ou encore à la Philharmonie Baltique de Gdansk. Je vous épargne son actualité musicale dans les autres pays, vous aurez tout le loisir de la découvrir sur son site internet. Notons toutefois qu’il a appris des plus grands comme Marek Jablowski, Jean-Paul Sevilla, Aquiles Delle Vigne, Janet Scott-Hoyt, … Son jeu, technique et bien posé, est accompagné d’une réelle énergie. Nuances et sensibilité sont au rendez-vous, sensibilité qui émane d’ailleurs de cet artiste quand on le côtoie.

Il est important pour la compréhension de ce disque de noter l’implication de Mikolaj Warszynski dans l’étude et l’analyse musicale de compositeurs. Il a notamment écrit sa thèse sur « l’exotisme et les influences interculturelles dans les Métopes (1915) » du compositeur Karol Szymanowski. C’est donc sans surprise que nous voyons ce compositeur polonais dans le programme.

Ce disque souhaite rendre hommage à plusieurs grands de la musique savante : Haydn, Szymanowski, Liszt et Chopin. Mikolaj Warszynski souhaite ainsi révéler les liens qui unissent ces quatre compositeurs à différentes époques. Si Liszt et Szymanowski s’inspirent de la pureté, de la rationalité et de la transparence d’Haydn, ces trois compositeurs font contrastes à la nature révolutionnaire des œuvres de Chopin. Celui-ci intègre en effet une dimension tragique et héroïque dans sa musique, qui fait résonnance aux combats que la Pologne a dû mener pour survivre.

Haydn, Szymanowski et Liszt sont davantage dans la sonorité de leurs pièces, approchant (pour reprendre une citation de Christopher Palmer) « une traduction impressionniste musicale de la chaleur ou de la lumière chatoyante ». Cette sonorité, si parfaitement traduite par le timbre du piano (le disque a été enregistré sur un Bösenderfer) se retrouve dans l’œuvre « Shéhérazade » de Szymanowski. Cette pièce met ainsi en évidence l’exotisme oriental si cher au compositeur.

Vous retrouverez ce disque en vente sur la boutique du label Anima Records.

Piano Solo de Mikolaj Warszynski (Label Anima Records)
http://www.mikolajwarszynski.net/
http://entremuses.com/boutique/catalogue/45-mikolaj-warszynski-piano-solo-3760130510431.html