Arts

Entretien avec Peter Klasen

Portrait d’un artiste incomparable

C’est dans l’ambiance électrique de la galerie Mecanica, 39 rue de Verneuil à Paris, que j’ai eu l’honneur d’être accueillie par le Maitre en personne.  Ponctuel et attentif, il avait pris le soin de me dédicacer son dernier livre ; Lost Landscapes  – les terres perdues – hommage à Tintoretto, El Greco, Schwitters &co.
Peter Klasen, l’infatigable voyageur me raconte comment il est arrivé à la voiture et toutes ses « dérives ».

Tout commence en 1990, à partir d’une Porsche de compétition dans le cadre du circuit des 24 heures du Mans. Il s’est alors, via un galeriste du Mans, Thierry Salvador, inscrit dans la compétition qui consiste à accompagner de son art, les mouvements mécaniques et artistiques, inhérent au monde de la voiture de course. Kremer, Philippe Alliot, Jean-Pierre Jarier… des noms qui nous ont tous fait rêver !
Amateur de belles voitures et héritier de l’inspiration de l’école du Bauhaus, il s’intéresse aux prouesses technologiques et techniques : rapport à l’efficacité, pénétration dans l’espace, autant qu’à l’harmonie des formes dont il valorise la sensualité ; érotisme fantasmé par l’appareil.
Photographe et sculpteur, Peter Klasen  associe ; modèle féminin, pictogramme  et signalisation, dans un aggloméra renversant où s’entremêlent humour, rigueur et poésie.
Il me confie aimer le monde dans lequel il vit et se nourrir de la ville. C’est sa responsabilité d’artiste, d’émettre des avertissements esthétique, d’être dans l’actualité et de scruter les tendances.
Il est indiscutablement le photographe des réalités sociales. Son affiche du mois de la photo 2015 est particulièrement riche de symboles. C’est une réussite !
La voiture électrique Tesla, très appréciée par son arrivée silencieuse devant la galerie Mecanica, est peinte à l’aérographe selon la technique maison.  Peter me confie ne pas trop aimer le terme « customisée » cependant, je pense que c’est le plus adapté à cette réalité. Le mot « décoré » est un peu désuet pour définir une œuvre de cette puissance eudémoniste.
La Chine l’attend avec deux créations monumentales, à partir de ponts de chemins de fer ; Eiffel du 19ème siècle. Œuvres édifiées sur la place publique (15 m x 8 m).
Peter Klasen est un humaniste bien sympathique, comme nous les aimons à Saisons de Culture.

Mylène Vignon

Biographie de Peter Klasen