Arts

Le Festival du Film Fantastique de Strasbourg

Anne Prokuratorski

Tous les ans au mois de septembre, vous pouvez allez profiter d’un festival dédié au cinéma de genre : Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

Créé en 2008 par l’association des Films du Spectre, cet événement vous propose de découvrir la scène du septième art dédié au fantastique. Vous trouverez dans les différentes sélections des films d’horreur, de science fiction, des thrillers, des long-métrages d’animations et bien d’autres encore puisque depuis bientôt dix ans le festival ne cesse de s’enrichir.

En plus des séances, vous pouvez également participer à des master class tenues par des professionnels du cinéma, à titre d’exemple Dario Argento fut l’invité d’honneur cette année. Mais aussi, suivre des conférences, profiter des ateliers consacrés aux enfants si vous partez en famille, voir des expositions, participer à la zombie walk la plus grande d’Europe, boire un verre au village fantastique, mis en place pour l’occasion, sans oublier de vous promener dans une ville magnifique.

De nombreux restaurants aux cuisines variées et succulentes vous attendent. Vous pourrez entre deux séances goûter une assiette de spaetzles accompagnés d’un excellent munster et finir par une belle part de Kougelhopf.

Cette année, le FEFFS, de son petit nom, nous a gâté puisque ce n’est pas moins de trente cinq long-métrages, fictions et documentaires, ainsi que vingt huit courts-métrages, dont six films d’animations, qui nous ont été proposés. Et ce n’est pas tout !

Pour les plus passionnés, le festivals repasse sur grand écrans vingt cinq classiques lors des séances rétrospectives. Vous pouviez voir ou revoir, entre autre, Suspiria de Dario Argento à l’honneur cette année, Cruising de Wiliam Friedkin avec un très jeune Al Pacino, le dérangeant Maniac de William Lustig mais aussi un film hommage à David Bowie, The man who fell to earth de Nicolas Roeg et même Les dents de la mer dans… une piscine assis sur une bouée.

Parmi la sélection du festival, plusieurs films, que nous avons eu l’honneur de voir, ont fait sensation.

Dans la compétition internationale, on peut citer l’excellent I’m not a serial Killer de Billy O’Brien avec le célèbre et admirable Christopher Lloyd de Retour vers le futur et le jeune et talentueux Max Records. Le film aborde de manière juste, intelligente et singulière, la question de la sociopathie.

Dans la catégorie cross-over, nous pouvons noter le violent Psycho Raman de Anurag Kashyap. Son image moderne d’une Inde qui nous semble inconnue nous plonge dans un film digne du cinéma de genre le plus aguerri. Le tout sublimé par un scénario percutant, sans concession et une histoire entre les deux personnages principaux surprenante. Il faut au passage saluer le jeu d’acteur qui peut sembler parfois « poseur » mais qui reflette en vérité tout à fait l’ambiance de son environnement.

Enfin, nous noterons The Mermaid de Stephen Chow présenté en clôture du festival. Un film comique, proche de l’humour de David Zucker et son Y’a t-il un pilote dans l’avion, efficace puisqu’il réussit en fond à traiter d’un sujet sérieux et d’actualité, celui du problème de l’écologie marine. Le génie réside dans l’habilité à forcer chez le spectateur la projection anthropomorphe des sirènes qui finalement ne sont que le reflet des animaux sous marins massacrés en masse par l’être humain cupide et irrespectueux. Malgré son caractère burlesque, le message reste percutant et ne laisse pas insensible.

En somme, en septembre prochain, pour fêter les dix ans du FEFFS, n’hésitez plus et prenez le temps de découvrir ce festival, nous vous le promettons, vous y passerez un excellent moment de cinéma.