Arts

Moi George Sand

Nini, Nini, Nini…

Nous sommes en 1855, 3 mois après le décès de Nini que sa grand-mère George Sand a tendrement aimé… et qui lui manque tellement.

George Sand est à son bureau, relisant et corrigeant le manuscrit de ses mémoires.

Elle s’ouvre à nous, nous faisant partager les moments de sa vie auprès des hommes qu’elle a connus, de son époux à ses amants – que je ne dévoilerai pas ici – de ses moments de joie et de désespoir, de ce qui a été dit sur elle….

L’auteur de la pièce, Pierre-André Hélène, historien d’art et écrivain, amateur passionné des XVIIIème et XIXème siècles, conservateur du Musée Maxim’s, s’est mis à la place de George Sand mais plus encore dans celle de ses amants.

Oui, les paroles prononcées dans la bouche de Véronique/George auraient pu exister réellement, ce qui nous la rend si présente, si vivante.

L’actrice Véronique Fourcaud excelle dans le rôle de George Sand. Elle nous offre une étendue de son répertoire, une palette de sentiments passant du rire aux larmes qui ne laissent pas indifférent.

C’est le troisième « seule en scène » de la chanteuse devenue comédienne, après Colette et Sarah Bernard et un talent toujours plus grand pour incarner ses rôles de femmes hors du commun !

La pièce se joue tous les dimanches à 17 h dans ce théâtre intimiste qu’est celui de chez Maxim’s, en harmonie avec le musée Art Nouveau – une parenthèse que je vous invite à savourer et aimer comme moi…

La première a eu lieu le 8 mars, Journée Internationale des Femmes, en présence de Pierre Cardin, le premier fan de Véronique Fourcaud, et qui ne manque aucune de ses représentations.

Véronique Grange-Spahis

 

Théâtre Maxim’s

3 rue Royale

75008 Paris

01 42 65 30 47