Portraits

Agnès Malterre sculpteur

Agnès M La Terre Par Mylène Vignon

Nous avons rencontré Agnès Malterre en pleine action, à l’atelierRRose Sélavy à Pigalle, où vécut et travailla Marcel Duchamp. Elle y prépare une pièce impressionnante en vue d’un projet qui portera la faïence très haut dans l’art contemporain et que nous aurons le privilège de découvrir lors d'une prochaine exposition à Paris.

Texte intégral

Claude Mollard

Les figures d’un destin

Nous avons rencontré Claude Mollard au lendemain de l’inauguration des Jardins d’Orient à l’Institut du monde Arabe, où il a accepté très volontiers de partager avec nous ses principales actions qui ont ponctué les grands travaux culturels des gouvernements Mitterrand, à ce jour. Texte intégral

Joseph-Antoine d’Ornano

Les petites dames noires Par Eric Le Goff

Des petits formats, des petits-sujets, des contre-petits sujets, des paysages, des contre-paysages, des intérieurs personnels et d’inimitables petites dames noires: La peinture du créateur corse, Joseph -Antoine d’Ornano, c’est tout cela !

Chaque appui du pinceau ou de la mine du fusain, sur ce papier support si soigneusement fragmenté, si destiné à ses encres et ses lavis, fait sens et fait qu’une grande partie de ses créations
 se confrontent par effraction à nos souvenirs, rêvés ou enfouis. La rencontre ne nous laisse pas indemne !

Texte intégral

Miranda Deliallisi

Lorsque j’ai rencontré Miranda, par une belle après-midi d’été, au neuvième étage du Centre Pompidou, il m’a semblé que le soleil brillait deux fois. Assises près d’une sculpture dorée de Jean-Pierre Raynaud, nous avons sans tarder, entamé une conversation de passionarias.


La souriante jeune femme qui souligne son regard par des lunettes au design particulier qui lui vont à ravir, s’est confiée à mon écoute attentive, sans aucune retenue. Née en Albanie en pleine période soviétique, elle est aujourd’hui consciente de l’extrême confort intellectuel derrière lequel ses parents l’ont abritée de leur bienveillance.

Texte intégral

Tadeusz Koralewski

Galeriste à Paris

Je connaissais Koralewski comme chercheur d’art et ami des artistes, mais la nécessité de ce portrait m’a fait découvrir l’homme qui se cache derrière le talent de ce galeriste incontournable.

Tadeusz est né à Bydgoszcz, en Pologne, dans la même ville que Woytek Konarzewski, notre photographe star et fondateur de Saisons de Culture. Comme le disait Paul Eluard ; il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.

Texte intégral

Gustave Caillebotte

Le peintre du grand angle

Avant le célèbre tableau les raboteurs, l’exposition présentée intramuros de la propriété Caillebotte, nous invite à découvrir un visage plus intime de  l’œuvre peint de l’artiste.

Rejeté par l’académie, Gustave Caillebotte atteste que seul contre toutes institutions officielles, tout homme peut tracer son chemin et que l’essentiel est dans la passion.

Texte intégral

Eléonore Nitzschké photographe

Une rencontre insolite

Je considère comme un véritable privilège, d’avoir été reçue dans l’univers très surréaliste de l’atelier secret de cette photographe si talentueuse.
C’est au milieu des dentelles, de fleurs, de senteurs d’iris et de plumes, qu’elle m’a accueille sur fond de musique de Jazz américain interprétée par Milt Buckner.
La Diva se trouvait en pleine séance de photo, face à face avec une sublime jeune femme entièrement dénudée, qu’elle habillait de spirales et de plumes …
Un mainate apprivoisé qui ne semblait pas du tout gêné par cette situation insolite donnait de la voix et swinguait avec la musique, sans doute dans le but de me séduire?

Texte intégral

Kdom

Le corps comme philosophie.

Kdom a été danseuse au Crazy Horse Saloon, puis modèle pour de grands photographes.L'artiste est née en Picardie, à La Fère plus exactement, comme son homologue Clovis Trouille (1889-1975), peintre encore trop méconnu du grand public avec qui elle partage le goût de l’érotisme sans concession commerciale. Texte intégral

En visite chez Pasnic

L’atelier de gravures de l’excellence - en secret

Pasnic  c’est un de ces lieux mythiques de la pratique fine de la gravure, avec en prime cet indicible petit supplément d’âme. On y pratique la technique du carborundum, pas facile à réaliser avec ce résultat optimal. L'atelier est situé à l’extrémité d’un passage au charme bucolique du vingtième arrondissement de Paris. La porte s’ouvre en direct sur une atmosphère de parfum de labeur, comme on les aime à Saisons de Culture.

Texte intégral