Portraits

Sophie Sainrapt

Et le noir vient à la femme

Noirs de femmes est peut-être la révélation d’une période très spéciale, même s’il est certain que le noir doit arriver un jour à l’artiste. Mais les noirs de Sophie évoquent la volupté de l’ébène, comme pour inviter au voyage dans les sentiers très secrets des abysses de l’intime. Le noir est la couleur qui contient toutes les autres couleurs, la réussite du résultat relève de l’alchimie.

Texte intégral

Katarzyna Lavocat

L'initiation à l’art contemporain

Une visite chez Katarzyna Lavocat est une véritable initiation à l’art contemporain sous ses formes les plus diverses. L’artiste, peintre à la base, travaille étroitement avec les architectes et cette activité l’éloigne souvent de son chevalet pour une pratique de la fresque, de la céramique murale, de la mosaïque, du vitrail. La tapisserie occupe une place particulière dans son activité. Ses grandes compositions sont tissées sur le métier de haute lisse. Les surfaces colorées, animées par des reliefs, vibrent de leurs teintes délicates. Les effets de texture sont obtenus grâce à l’usage des laines filées à la main et des matières tels que la soie, le sisal, le lin mis en couleur par l’artiste au moyen des teintures végétales. Texte intégral

Sandrine Gauthier

Les grandes épopées

J’ai rencontré la comédienne Sandrine Gauthier à La forêt des livres ; événement littéraire organisé par et chez l’écrivain et historien Gonzague Saint Bris en 2014.En 2015 nous avions suivi Sandrine,  jusqu'au Parc Astérix où elle incarnait avec succès durant toute la saison estivale,  le personnage de Blondine. Texte intégral

Joseph Chedid. À la Source de tous les arts

Par Mylène Vignon

J’ai rencontré Joseph Chedid  dans le salon feutré de l’Hotel Particulier de Montmartre, alors qu’il était en plein filage de son concert aux Trois Baudets où il a accepté malgré l’urgence et avec le sourire, de répondre à mes questions.

Joseph Chedid , je ne vous demanderai pas comment la musique est arrivée  dans votre vie, car nous savons tous que vous êtes le benjamin d’une grande famille d’artistes et gens de lettres. Étiez vous déjà conscient dès l’enfance de vos propres inclinations artistiques ? Texte intégral

Christophe Février

L’air du temps

Le bar du Ritz, situé à proximité des tous nouveaux bureaux de Christophe Février, était l’écrin idéal, pour une rencontre avec l’homme qui incarne le parfait modèle de réussite, autant en France qu’à l’international.Texte intégral

Rose Sznajder

Du trait à l'objectif

Issue d'une formation académique rigoureuse: Académie Charpentier, École Supérieure des Arts Appliqués Duperré, Collectif de photographes Tendance flou, avec Matt Jacob, le dessin et la peinture, qui viennent en contrepoint de son travail, seront de tous temps ses préoccupations premières.

Texte intégral

Alexis Moncorgé

De la scène à l’écran

Alexis est la belle rencontre de cet Avignon 2018, si foisonnant de surprises.

Cet été, il refermait la boucle sur sa pièce Amok, une adaptation personnelle du roman de Stefan Sweig, qui depuis sa création en 2015 dans la cité des papes, à fait le tour du monde. Le spectacle, un seul en scène, a été joué durant trois-cent soixante représentations, en France dans soixante - dix villes différentes, dont onze mois de suite à Paris au Théâtre de Poche Montparnasse,  sous la bienveillance de Philippe Tesson et de son équipe,  ainsi qu’au mythique Lucernaire. Texte intégral

William Mesguich. La passion des défis

Par Mylène Vignon

Une rencontre avec William Mesguich ne pouvait en aucun cas être anodine. Devant un café allongé, face au Moulin Rouge, il entonne la conversation avec « Le souper », pièce dont il partage avec bonheur la scène avec son père Daniel. La rencontre au cours d’un mémorable souper de deux hommes puissants, Talleyrand, incarné par Daniel Mesguich et Fouché, par William Mesguich.Texte intégral

Bruno Vigneron

La photo dans la peau

J’ai rencontré ce photographe aussi intrépide que talentueux dans les années 2000, à Paris. Il n’a jamais cessé de me surprendre avec ses prises de vues atypiques. Aujourd’hui, porteur de nombreux projets, il m’a confié ces propos recueillis pour Saisons de Culture :

Texte intégral

Karim Arezki

Le goût des gens

J’ai rencontré Karim Arezki voici déjà plusieurs années et sa démarche plastique m’a immédiatement interpellée. Toute son humanité se projetait en filigrane, dans des dessins déjà très aboutis, où nombre de ses amis apparaissent comme « complices » de son jeune parcours artistique, que je pressentais déjà comme inscrit dans une mouvance d’intemporalité. Texte intégral

Pierre Douglas

40 années de scène

Débordant d’énergie et le regard d’un bleu digne de ce ciel printanier qui régnait en ce beau jour d’avril sur Paris, Pierre Douglas a accepté de répondre aux interrogations de Saisons de Culture sur son incroyable carrière. Texte intégral