Arts

La ruée vers l’art

Par Pascal Aubier

Décidément, je n’arrive pas à me mettre un mauvais film sous la dent. Pourtant il en sort des tas. On me les fait éviter. Je suis embarqué vers des rivages ensoleillés et clairs ou brumeux et terrifiants. Et ce ne sont pas ces derniers qui sont les moins passionnants, soit dit en passant. Texte intégral

Bernadette Lafont

Par Pascal Aubier

Bernadette Lafont est morte cet été. Je ne vais pas dire ici mon amitié, ma tendresse, mon admiration et ma reconnaissance. Ces choses-là sont gardées dans le cœur et dans la mémoire toujours vive, on n’est pas là pour en parler. Bernadette était une actrice merveilleuse et belle comme on n’a pas le droit. Elle est enterrée là-bas dans les Cévennes dans sa maison, dans sa famille comme on savait le faire autrefois avant les parkings mortuaires. Texte intégral

Hanna Arendt

Par Pascal Aubier

Je suis allé voir Hanna Arendt très naturellement. J’avais lu un peu largement son livre La condition de l’homme moderne et me souvenais très bien, et du procès Eichmann et de sa fine analyse du fascisme ordinaire proche de ce qu’avait montré Mikhail Romm dans son film éponyme. Je suis toujours énervé lorsque j’entends parler de ce « fou d’Adolf Hitler qui aurait entraîné ce pauvre peuple Allemand dans la tourment du nazisme ». On évite trop souvent de considérer la responsabilité individuelle et la responsabilité collective dans l’histoire en général et plus particulièrement dans notre histoire récente. Texte intégral

Henri-Hugues Lejeune: Essai

Mais l’auteur, et c’est là sa puissance, nous met alors en garde contre les trouvailles et les concepts qui enferment l’artiste dans sa vérité du moment, quitte parfois à rester insaisissable dans un but salvateur et à contourner les idéaux  pour ne pas s’y appesantir. L’auteur, en proie à ses propres démons, nous décrit avec force tous les pièges des conformismes et des courants qui ont façonné les arts et qui se sont comme approprié nos goûts. Texte intégral