Arts

Le Parc Inter national Cévenol au Chambon – sur – Lignon

Exposition de Chiwai Cheung

Le Parc international cévenol, qui abrita naguère le fameux Collège cévenol, a pour vocation de devenir un grand centre d'échange artistique et culturel sino – européen en France. Le jeune couple chinois, propriétaire des lieux, a depuis la création du parc, pour objectif une utopie artistique verte où se répondraient l'art, les civilisations et l'écologie. En respectant l'histoire et la civilisation locales, ce lieu a également pour objectif de diffuser l'essence de la culture chinoise.

Texte intégral

Les chemins de traverse

Théâtre de la Bertoche

S’il est un lieu où le handicap est un atout, c’est l’art.

Septième année que Pascal Laillet et Sylvain Rétif ont transformé un modeste garage, dont le meilleur attrait résidait dans son accessibilité, en un studio confortable, aux murs tendus de noir, où les acteurs, danseurs, saltimbanques, se rejoignent pour y mêler leur mixité dans le plaisir et la rigueur.

Parce - qu’à la Bertoche, c’est fastoche, on progresse, on s’éveille, on se parle avec les mots du cœur, les seuls qui soient compréhensibles de nous tous.

Les intermittents du spectacle font appel à d’autres comédiens, pas tout à fait comme les autres, car ce sont des adultes plus ou moins valides, et ils sont beaux à regarder.

Texte intégral

Le Caire Confidential de Tarik Saleh

Par Pascal Aubier

Bon, voilà un film qui va vous faire un peu de bien.Un film noir mais qui, à l’inverse de L.A. Confidential que vous avez peut-être vu et qui tourne à deux cent à l’heure la violence à l’américaine, est un film doux, lent, terrible mais lent comme lorsqu’on marche tranquilement perdu dans ses pensées.Texte intégral

Ben au Musée Maillol

Par Henri Hugues Lejeune

Il est fameux, tout le monde le connaît.Qui est, quel est Ben ? La réponse à cette question, l’intéressé a passé sa vie à la chercher et surtout à le faire savoir. Quid de l’art aussi par la même occasion puisqu’il est artiste, ou veut l’être. L’incessante recherche en est impertinente, drôle, angoissée aussi. Il cherche en tous sens et serait, finalement, bien en peine de trouver. Même si l’on y rajoute la société, la sagesse, la vie, l’amour, tout ce que l’on veut bien y mettre.Texte intégral

Entretien avec Peter Klasen

Portrait d’un artiste incomparable

C’est dans l’ambiance électrique de la galerie Mecanica, 39 rue de Verneuil à Paris, que j’ai eu l’honneur d’être accueillie par le Maitre en personne.  Ponctuel et attentif, il avait pris le soin de me dédicacer son dernier livre ; Lost Landscapes  - les terres perdues - hommage à Tintoretto, El Greco, Schwitters &co.
Peter Klasen, l’infatigable voyageur me raconte comment il est arrivé à la voiture et toutes ses « dérives ».

Texte intégral

« On the Milky Road » de Kusturica : de l’opéra à l’oraison

Par Cybèle Air

Du grand art à nouveau chez Kusturica.C’est une bonne nouvelle pour les amoureux de son cinéma, qui avaient pu rester sur leur faim, avec La vie est un miracle (2004) décousu, erratique, et même Chat noir, chat blanc (1998), répétition de lui-même certes agréable, mais très en-dessous de ses grandes œuvres. Faut-il rappeler que le cinéaste fut lauréat par deux fois de la Palme d’or du Festival de Cannes, en 1985 pour Papa est en voyage d’affaires, son deuxième film, et en 1995 pour Underground ? Texte intégral

A la recherche de Vivian Maier

Par Katy Sroussy

Documentaire mystérieux et étonnant réalisé en 2013 par Charlie Siskel et John Maloof.

John Maloof, jeune agent immobilier féru d'histoire, avait pour projet d'écrire un livre sur le quartier de Portage Park à Chicago et recherchait des photographies pour l'illustrer.

Texte intégral

La Voie Lactée d’Emir Kusturica.

Par Pascal Aubier

Moi, Emir Kusturica, je vais voir tous ses films. Tous. Depuis le premier, je me souviens : Te Souviens-tu de Dolly Bell ? Oui, je m’en souviens parfaitement. Sarajevo, la Yougoslavie, le rire et l’imagination si féconde… Et puis tous derrière, Papa est en Voyage d’Affaire et le merveilleux Underground. Et vous ?Texte intégral

Les dix ans de la commission du film

Soirée à la Manufacture des Gobelins

J'ai le bonheur et la fierté d'annoncer que la Commission du Film d’Île-de-France fête ses 10 ans. Bonheur et fierté, car cet établissement public de coopération culturelle (EPCC), ainsi que le conseil d'administration, ont reçu un accueil remarquable de la part des professionnels concernés, en France et dans le monde et a su en tirer parti au mieux pour développer avec succès ses activités.
Grâce à la volonté du Président de l’exécutif régional Jean Paul Huchon le Conseil Régional d’Île de France a voté le 27 mars 2003 la création de la Commission du Film.

Texte intégral

Chiwai Cheung

Un coin du réel

Chiwai Cheung est né en 1955 à Guangzhou, en Chine. Ce fils d'enseignants fins et cultivés, benjamin d'une fratrie de six enfants, sera confronté dès l'âge de onze ans aux difficultés dues à la Révolution Culturelle. Âgé de dix-huit ans, il est arraché à sa famille et dès lors, sera directement soumis aux affres de la condition humaine. Il passera de paysan à instituteur, puis d'enseignant à ouvrier, cumulant les travaux les plus pénibles, souffrant de la faim et du froid, jusqu'à la chute du régime mis en place par Mao, sans jamais renoncer à la lecture des plus grands poètes, se forgeant ainsi une philosophie très ancrée dans cet acte profond de résistance et d'opiniâtreté.

Texte intégral

Louis Stettner sous tous les azimuts

Par Henri-Hugues Lejeune

Louis Stettner est né à Brooklyn en 1922.Photographe et artiste de grande renommée conquise au cours d'une longue vie jalonnée d'allées et venues entre New York et Paris, on peut naturellement considérer que le double hommage qui lui est actuellement rendu au Centre Pompidou comme à la Galerie Susse constitue une sorte de couronnement de la carrière d'un humaniste à l'ouverture d'esprit universelle, aussi Français qu'il est profondément Américain.Texte intégral

Anouk Grinberg

Intime

Anouk Grimberg prend possession de l'espace de la galerie GNG avec cette acmé que la nature de l'œuvre ne peut en aucun cas contredire. « Les dessins sont des intuitions, des images mentales parfois liées à des souvenirs, on se met à la table et on trouve une forme qui nous guide. Le dessin exprime tout ce qu'on ne peut pas dire avec la voix. Là, on peut tout dire. Sur le papier, c'est de la pure énergie ».

Texte intégral