Arts

Henri-Hugues Lejeune: Essai

Mais l’auteur, et c’est là sa puissance, nous met alors en garde contre les trouvailles et les concepts qui enferment l’artiste dans sa vérité du moment, quitte parfois à rester insaisissable dans un but salvateur et à contourner les idéaux  pour ne pas s’y appesantir. L’auteur, en proie à ses propres démons, nous décrit avec force tous les pièges des conformismes et des courants qui ont façonné les arts et qui se sont comme approprié nos goûts.Texte intégral

Helene Jacqz

« En tant que peintre, j’aime la matière, la couleur et les combinaisons infinies qu’elles me permettent d’obtenir quand je travaille sur un tableau. Vivent les couleurs vives ! J’aimerais les faire danser et chanter jusqu’à qu’elles chantent et dansent dans les yeux de ceux qui s’arrêtent pour les regarder ».

Texte intégral

Alina Szapocznikow

Ce n’est pas ce petit bout de femme discrète et si effacée qui aurait perdu son âme à rechercher la gloire ! Et pourtant, son œuvre magistrale est enfin reconnue en France, dans notre pays trop longtemps aveugle, qui fut aussi le sien.

Texte intégral

Shoichi Hasegawa Entre paysages, lumière et vibrations poétiques

L’œuvre du Maître nous interroge sur notre regard, notre perception, notre identité. Chez HASEGAWA, le thème est psalmodié à l’infini. Un peu comme une pensée ininterrompue, que rien ne dérange, ni silence, ni sommeil. Obsession d’aller au-delà des champs du visuel, pour atteindre l’épure, même s’il a beaucoup à nous dire, à nous apprendre surtout !

Texte intégral

Tadeusz Kantor

Par Henri-Hugues Lejeune

Tel que je l'entends, le chroniqueur est l'homme qui se préoccupe du temps, qui s'inquiète de savoir ce que nous en faisons comme de ce que le temps fait de nous. Comment mieux faire que de placer cette poursuite sous la puissante invocation de Tadeusz Kantor.Texte intégral