Arts

Festival de la Grange de Janvry

Concert de musique classique

L’âme d’un village soucieux de préserver son identité et la qualité de son environnement, voilà pourquoi Brigitte DELPONT y avait posé les bagages de son entreprise au début des années 90. Travailler pour l’avenir dans un cadre d’autrefois !

Et c’est lors d’un échange avec le Maître des lieux, Christian SCHOETTL, qu’ils décidèrent d’organiser un concert de musique classique.

Ainsi, en 2008 sont nés les « Moments Classiques de Janvry ». Depuis le concert s’épanouit dans ce décor intimiste où se mêlent vieilles pierres et bottes de paille. Pour sa 6ème édition cette année, « Les Moments Classiques », lancent son premier festival. Il n’existait pas de festival de musique classique en Essonne, alors ils ont donné libre cours à leurs ambitions.

Texte intégral

Cat Sirot

Une explosion d’amour

Peintre et sculpteur, Cat Sirot, à la fois sensible et exigeante, nous convie dans son monde très intime, au fil du rêve, à fleur de peau. Tout a commencé par un baiser Hindou, tantrique et spirituel, qu’elle poursuit indéfiniment, dans le souci d’étirer le temps vers ce cycle, ou passé et futur se rejoignent en harmonie dans la pureté.

Texte intégral

Soulages XXIe siècle

Le musée des Beaux-arts de Lyon propose jusqu’au 28 janvier 2013 "Soulages XXIe siècle" une exposition temporaire consacrée au peintre rodezien Pierre Soulages. Ce projet, exécuté en partenariat avec la Villa Médicis, propose une trentaine d’œuvres de Pierre Soulages dont plusieurs tableaux inédits.

Texte intégral

Iris Alter

Par Katy Sroussy

Artiste à double talent, peintre et chanteuse de jazz, Iris Alter expose ses œuvres dans le
Boudoir-Galerie du Sélect, lieu mythique des années montparnassiennes,
du 13 septembre au 6 octobre 2015.
Son travail, haut en couleurs, en matières, en compositions et thèmes, s’appuie sur des techniques mixtes pour représenter son expression artistique, proche de la figuration narrative-critique.
Iris Alter puise son inspiration dans la beauté et la force de la nature, s’interroge sur le dérèglement climatique et dénonce les comportements humains complexes.
Sa peinture « reflète les parfums de notre ère, parsemée d’étranges convictions sociales, de traumatismes politiques, de phénomènes naturels à la fois troublants, fascinants et apaisants et d’infinies nuances de la condition féminine. Ma peinture est une invitation à la rébellion, à l’émotion et à l’onirisme » revendique-t-elle.

Exposition ouverte tous les jours de 7h à 2h, 99 bd Montparnasse 75006 Paris

Entretiens d’Embauche et autres demandes excessives

Un seul en scène qui nous renvoie à nous-mêmes

Tout commence par la présence sur scène de cette petite fille, assise sur une chaise, qui se demande, les yeux plein d’étoiles, ce qu’elle fera plus tard. Aujourd’hui, la petite fille devenue femme confronte ses rêves à la dure réalité du monde du travail. Elle ne veut ni mentir, ni prendre la place de quelqu’un d’autre, seulement avancer dans son existence avec honnêteté.

Texte intégral

Ben : « Je ne suis pas fou »

A la limite du génie, se situe la folie.

Pour la huitième fois en trente ans, Ben a investi ce 15 décembre 2012 l’espace intégral de la galerie Lara VINCY rue de Seine à Paris.

Perché sur un caddy de supermarché, l’artiste nous accueille une bouteille de son célèbre Jaja de Jau en main. Il sert lui-même un verre à chaque visiteur et l’ambiance que dégage cette performance nous transporte  à des années lumières de la morosité ressentie à l’extérieur.

Texte intégral

Les saisons du Renard Pâle

Sophie Sainrapt expose

Maître imprimeur depuis 1934, Rimbaud est un spécialiste reconnu pour ses conseils avisés et ses réponses adaptées aux artistes et aux professionnels. Son savoir-faire s’épanouit dans un bâtiment signé par l’architecte Jacques Gleyze. C’est au sein de son décor paysagé et de son entrée en forme de nautile que seront accueillies les oeuvres du Renard Pâle...

Texte intégral

Lettre du spectateur au metteur en scène

« Ah, je crie quand la machine m’écrase ! »

par Sergiusz Chądzyński

Chère Monique,

Peut-être le fait que je commence à écrire quelques jours après avoir vu ton spectacle, change mes premiers sentiments si chaleureux, comme tu les a définis, mais à la fois je crois que grâce à ce décalage quelques idées se remettent en place, car il y a plusieurs couches qu’il faut prendre en considération, pour prétendre avoir compris la trame de la pièce. On commence par une réflexion sur la lecture du texte que je considère comme la cheville ouvrière de cette entreprise. La création de la pièce à partir de trois textes de Gombrowicz dont deux romans et une pièce de théâtre inachevée n’est pas un acte extraordinaire en soi-même, mais utiliser les textes de Gombrowicz et ne pas quitter la pistetracée par le Maître me paraît très intéressant. (Ceci mérite une longue analyse, car certains font leur théâtre « selon Gombrowicz » ou « selon Tennessee Williams »).

Texte intégral

Ars Humana

Eglise de la Madeleine de Paris

C'est avec plaisir que Saisons de Culture s'associe à cette oeuvre caritative de grande envergure qui unit la musique, la peinture et la voix. Cette performance ne pourrait exister sans l'impulsion de l'énergie des spectateurs. Des textes poétiques et philosophiques apporteront une respiration nécessaire au rythme des morceaux choisis. La harpe de la musicienne Claire Galo Place, donnera la mesure de nos émotions, tandis que la voix de la cantatrice mezzo soprano Mathlide Cardon, nous invitera à tutoyer les anges. Â ce moment, le peintre performer Karls, offrira une véritable chorégraphie picturale chromatique, sur une toile de six mètres de long. Le son et la lumière seront orchestrés par Jean Frohlich.

Texte intégral

Sur le vif

Par Ileana Cornea

Dans l’atelier de Monsieur Liu Yingrui à Jingdezehn (province de Jiangxi, Chine).

Monsieur Liu Yingrui, artiste céramiste, professeur à l’Université de Céramique de Jingdezhen (la capitale mondiale de la porcelaine) et l’artiste Française Sophie Sainrapt se sont rencontrés parce qu’ils partagent la même thématique, la représentation du nu féminin, sous le signe d’Eros. Deux tempéraments, une même expérience.

Texte intégral

Moi George Sand

Nini, Nini, Nini…

Nous sommes en 1855, 3 mois après le décès de Nini que sa grand-mère George Sand a tendrement aimé… et qui lui manque tellement.

George Sand est à son bureau, relisant et corrigeant le manuscrit de ses mémoires.

Elle s’ouvre à nous, nous faisant partager les moments de sa vie auprès des hommes qu’elle a connus, de son époux à ses amants – que je ne dévoilerai pas ici – de ses moments de joie et de désespoir, de ce qui a été dit sur elle….

L’auteur de la pièce, Pierre-André Hélène, historien d’art et écrivain, amateur passionné des XVIIIème et XIXème siècles, conservateur du Musée Maxim’s, s’est mis à la place de George Sand mais plus encore dans celle de ses amants.

Texte intégral