Arts

Aujourd’hui c’était mon anniversaire

Par Laurent Bellin

A travers le spectacle musical hors norme « Aujourd’hui c’était mon anniversaire », la créatrice et metteuse en scène Racha Baroud souhaite rendre hommage à l’artiste polonais Tadeusz Kantor. Artiste très complet, Tadeusz Kantor était un metteur en scène, réalisateur de happenings, peintre, scénographe, écrivain, théoricien de l’art, acteur et professeur à l’Académie des beaux-arts de Cracovie.

Texte intégral

Peaux d’âmes

Exposition d'Anilore Banon

Sublimer la souffrance pour mieux en révéler la lisibilité. Rompre le silence, refuser la lâcheté. Condamner, témoigner...

Dix œuvres majeures, réalisées à l'occasion de la Journée Internationale du Droit des Femme et présentée à la Mairie du neuvième arrondissement de Paris jusqu'au 28 mars 2015.

Femmes crucifiées, martyrisées, atomisées.

Peaux animales comme support à la douleur écartelée.

l'artiste au doudou rose, dénonce l'hallali et met en garde l'humanité.

Silence, on tue!

Anilore Banon par son message nous demande de ne plus nous taire et ainsi nous exhorte à une totale vigilance.

Mylène Vignon

Texte intégral

Chiwai Cheung

Un coin du réel

Chiwai Cheung est né en 1955 à Guangzhou, en Chine. Ce fils d'enseignants fins et cultivés, benjamin d'une fratrie de six enfants, sera confronté dès l'âge de onze ans aux difficultés dues à la Révolution Culturelle. Âgé de dix-huit ans, il est arraché à sa famille et dès lors, sera directement soumis aux affres de la condition humaine. Il passera de paysan à instituteur, puis d'enseignant à ouvrier, cumulant les travaux les plus pénibles, souffrant de la faim et du froid, jusqu'à la chute du régime mis en place par Mao, sans jamais renoncer à la lecture des plus grands poètes, se forgeant ainsi une philosophie très ancrée dans cet acte profond de résistance et d'opiniâtreté.

Texte intégral

Le Parc Inter national Cévenol au Chambon – sur – Lignon

Exposition de Chiwai Cheung

Le Parc international cévenol, qui abrita naguère le fameux Collège cévenol, a pour vocation de devenir un grand centre d'échange artistique et culturel sino – européen en France. Le jeune couple chinois, propriétaire des lieux, a depuis la création du parc, pour objectif une utopie artistique verte où se répondraient l'art, les civilisations et l'écologie. En respectant l'histoire et la civilisation locales, ce lieu a également pour objectif de diffuser l'essence de la culture chinoise.

Texte intégral

MABRIS Peintre

Poétiser la couleur

MABRIS brosse des envolées lyriques parfaitement maîtrisées, avec une énergie sans cesse renouvelée. Le jeu des formes et de la couleur, envoie une charge émotionnelle intense. L’espace prend vie et s’inscrit dans une partition équilibrée et joyeuse.

Ses nuances chaudes et harmonieusement contrastées, associées à des lignes de forces graphiques, nous convient au banquet de la genèse et du futur.

Par la technique de l’acrylique, plus spontanée que celle de la peinture à l’huile, elle obtient un résultat exceptionnel dans les transparences et les superpositions.

Texte intégral

Anouk Grinberg

Intime

Anouk Grimberg prend possession de l'espace de la galerie GNG avec cette acmé que la nature de l'œuvre ne peut en aucun cas contredire. « Les dessins sont des intuitions, des images mentales parfois liées à des souvenirs, on se met à la table et on trouve une forme qui nous guide. Le dessin exprime tout ce qu'on ne peut pas dire avec la voix. Là, on peut tout dire. Sur le papier, c'est de la pure énergie ».

Texte intégral

Ben au Musée Maillol

Par Henri Hugues Lejeune

Il est fameux, tout le monde le connaît.Qui est, quel est Ben ? La réponse à cette question, l’intéressé a passé sa vie à la chercher et surtout à le faire savoir. Quid de l’art aussi par la même occasion puisqu’il est artiste, ou veut l’être. L’incessante recherche en est impertinente, drôle, angoissée aussi. Il cherche en tous sens et serait, finalement, bien en peine de trouver. Même si l’on y rajoute la société, la sagesse, la vie, l’amour, tout ce que l’on veut bien y mettre.Texte intégral

Revoir Paris

Par Camille Bourneuf

A travers l'exposition Revoir Paris, François Schuiten et Benoît Peeters nous dévoilent la « face rêvée » de la Ville Lumière. Le dessinateur et le scénariste, depuis longtemps en collaboration, y font dialoguer leurs dessins et travaux avec des projets avec des projets d'architecture et d'urbanisme réalisés – ou non – des deux derniers siècles. L'exposition est donc articulée autours des planches de l'album Revoir Paris, et on y découvre par étapes l'évolution réelle et imaginée de la ville.

Texte intégral

Les Obsidiens en mouvement – Josette Rispal

La grotte mystique Par Cybèle Air

Les Chiffonnettes ou les Boîtes de Josette Rispal nous invitent au voyage intérieur : celui dont Proust disait qu’il est « un dur labeur d’approfondissement ». A l’éclatement dans l’espace si souvent imposé dans le monde contemporain, et même dans l’art, cette proposition d’un recentrement saisit tout amateur ou visiteur qui pousse la porte de la Galerie au nom évocateur : «  Les Yeux Fertiles ». Ce recentrement sonne comme un appel archaïque, lointain et silencieux, comme un appel impérieux, mystérieux, sérieux, décisif et salvateur. Les enfants entendent dans cet appel une réponse à leur désir de reconnaissance et de construction d’un soi. Les adultes retrouvent avec délice, et comme pris au dépourvu, leur âme d’enfant.

Texte intégral

Les chemins de traverse

Théâtre de la Bertoche

S’il est un lieu où le handicap est un atout, c’est l’art.

Septième année que Pascal Laillet et Sylvain Rétif ont transformé un modeste garage, dont le meilleur attrait résidait dans son accessibilité, en un studio confortable, aux murs tendus de noir, où les acteurs, danseurs, saltimbanques, se rejoignent pour y mêler leur mixité dans le plaisir et la rigueur.

Parce - qu’à la Bertoche, c’est fastoche, on progresse, on s’éveille, on se parle avec les mots du cœur, les seuls qui soient compréhensibles de nous tous.

Les intermittents du spectacle font appel à d’autres comédiens, pas tout à fait comme les autres, car ce sont des adultes plus ou moins valides, et ils sont beaux à regarder.

Texte intégral

« Silence » de Scorsese : révérence

Par Cybèle Air

Le Gouverneur Inoué dit au jeune jésuite : « Mon père, vous et les autres missionnaires ne semblez pas connaître le Japon ». Le père Rodrigues lui répond sur le champ « Et vous, honorable magistrat, vous ne semblez pas connaître le christianisme ». « À ces mots », précise l’auteur japonais catholique Shûsaku Endô, « ils rirent tous deux ». Nous sommes à Nagasaki en 1641, le christianisme est interdit au Japon.

Texte intégral