Arts

Devenir Cézanne?

Par Henri Hugues Lejeune

De l’avis général, Cézanne est et demeure un artiste –sinon l’Artiste– le plus révolutionnaire de son temps…

Eh oui, il a produit environ deux cents portraits, dont plus d’une trentaine représentant celle qui devint, sur le tard, sa femme, et, à peu près autant de fois, la même montagne, Sainte-Victoire, qu’il pouvait voir, tous les jours, à côté de chez lui. Ce qui fera d’eux ses thèmes le plus souvent représentés dans son œuvre, de loin.

Texte intégral

La Peur de Stefan Zweig

Émotion au théâtre Michel

Cette éblouissante adaptation de la nouvelle de Stefan Zweig nous emporte dans un tourbillon émotionnel sans fin. Toute la subtilité du texte est transcendée par l'excellente mise en scène d’Élodie Menant. L’idée de la mobilité des décors, mis en place par les comédiens en personne, ajoute une dimension étrange et très moderne à ce polar d'une tension psychologique rarement éprouvée au théâtre. Les tableaux sont teintés d'une esthétique cinématographique remarquable. Nous sommes plongés dans une atmosphère qui nous ramène avec plaisir au cinéma d’Hitchcock.

Texte intégral

Barbara

Par Pascal Aubier

On parle beaucoup de Barbara ces temps-ci. On la voit et on l’entend partout. Anniversaire de sa mort oblige. Je ne sais pas – et ne crois pas – que ce soit ce qui ait donné l’idée de son film à Matthieu Amalric. Texte intégral

De l’ombre surgit la lumière

Exposition personnelle Akira Inumaru

L'expérience de l'incandescence dans l'œuvre d'Akira Inumaru donne vie à une branche qui ouvre vers un univers dont l'ombre est désormais absente. Ici, c'est l'œuf de La fécondité qui produit la lumière par la magie de l'allumette. Tout en conservant cette ligne d'énergie obsessionnelle de la lumière du soleil, l'artiste trace une flamme. Sa nouvelle technique de brûlage consiste à dessiner lacaresse d'une ligne d'incandescence, comme cette main qui vient du ciel et qui diffuse la lumière. Aujourd'hui, il oublie volontairement la présence de l'ombre et la main du Saint Esprit n'est sans doute pas très loin, ajoutée au talent incommensurable du jeune plasticien japonais.

Texte intégral

La Désaccordée

Le film émotion

Le court métrage La Désaccordée, signé Mona Flammer, n’a laissé personne indifférent. L’histoire de cette jeune femme paumée et particulièrement touchante, pourrait appartenir à bon nombre d’entre nous. La souffrance du manque d’un parent en allé pour ce lieu d’où l’on ne revient pas, est un sujet difficile à traiter à l’écran, et Mona l’a fait avec grâce et pudeur. La somme d’information est telle, que je me suis montrée étonnée de la courte durée de ce film, qui nous colle au fauteuil, avec une charge émotionnelle due à toute la complexité du concept.

Texte intégral

Le Redoutable

Par Pascal Aubier

Le Redoutable, un film de M. Hazanavicius, un joli nom Lithuanien, si je ne me trompe. Je crois avoir vu l’un de ses films, L’Artiste, avec cet acteur qui me fait beaucoup rire (Dujardin). Ce metteur en scène est, semble-t-il, marié avec Bérénice Béjo qui est belle comme tout et a un côté Amérique du Sud qui me va très bien. Elle joue aussi dans le film le rôle de Michèle Rozier que j’ai connue autrefois et qui habitait un appartement jardin devant le Sénat. Qui était l’amie de Godard et des Cournot. Bref. Texte intégral

Justyna Tuha

Monotypes

Nous avons rencontré Justyna Tuha à la Galerie Roi Doré où elle expose ses monotypes jusqu’au 15 avril 2017. Née en Pologne, à Katowice, elle vit et travaille actuellement à Dusseldorf.

Texte intégral

Le sens de la Fête

Par Pascal Aubier

On avait envie de rire et on a ri. LE SENS DE LA FÊTE ça s’appelle.Il y avait du monde dans la salle de l’UGC Odéon ce dimanche. Une jolie jeune femme noire faisait la gueule en nous vendant les billets. Les jolies filles souvent se croient habilitées à faire la gueule. Elles ont tort, ça ne leur va pas bien. Texte intégral

Festival d’Avignon le 70e

Par Katy Sroussy

Cette 70e édition a su incarner la Rage, l’Espoir, la Résistance et la Réussite.

La culture, l’information, l’éducation et la création restent les grandes priorités des équipes du Festival, rassemblées par Olivier Py, ainsi que celles des artistes engagés et présents.

Texte intégral