Evenements

Cyb, de Paris à New York 

Les jardins de l’au-delà du possible

l faut croire que ses études de philosophie lui ont ouvert les champs du possible, sur cette liberté qu’elle exprime de toile en toile. L’étonnant travail chromatique, révèle le riche parcours d’un vécu nomade. Née en France, CYB a grandi en Nouvelle Calédonie. Les contrastes des couleurs des tropiques se sont tout naturellement imprimés dans son travail.

Puis ce fut Carthage, ses parfums de jasmin, ses bougainvilliers et une belle rencontre, à quatorze ans, avec le copiste Ali Mourani qui l’a initiée à la découverte de Vermeer et de Van Gogh.

Texte intégral

L’ANGE DU BIZARRE

Le Romantisme noir de Goya à Max Ernst

Il fallait avoir laissé de côté le Romantisme pour oublier à quel point il était pervers et n'ignorait rien du mal. Moyennant quoi on pouvait le laisser languir peu à peu, se couvrir de poussière voire se vêtir d'une certaine naïveté.

C'était d'autant plus facile que le sombre cortège qui l'avait escorté tout au long avait été réclamé par ses héritiers, le symbolisme, le fantastique, le surréalisme, toutes les révolutions et les modernités possibles et imaginables, la psychanalyse enfin, qui mettaient l'homme en face de la cruauté qui est la sienne et qui captive notre attention désormais.

Texte intégral

Manhattan Transfer

Son imaginaire exalté par une richesse intérieure lui permet de répondre à d’exigeantes commandes de commissaires d’expositions en Europe (Bruxelles, Madrid, Varsovie …).

Texte intégral

Adrien Perreau a été décoré de l’Ordre national du Mérite par Madame la Ministre Sylvia Pinel

Le 17 février dernier, notre ami Adrien Perreau a reçu les insignes de chevalier de l'Ordre national du Mérite des mains de sa marraine, Madame Sylvia Pinel, Ministre du Logement, de l'Egalité des Territoires et de la Ruralité. Cette décoration honore un homme de culture, entre autres chargé du Patrimoine au Palais Garnier et administrateur de la Commission du Film d'Île-de-France en tant que personnalité qualifiée désignée conjointement par le président de la Région Ile-de-France et le préfet de la Région Ile-de-France, préfet de Paris. 

La cérémonie s'est déroulée dans les locaux de la Commission du Film où son directeur, Olivier-René Veillon, nous a chaleureusement accueillis.

Les invités réunis qui évoluent dans le domaine des arts et lettres se sont félicités, avec Madame la Ministre, de la réussite de la région devenue le premier pôle européen de production audiovisuelle et cinématographique.

Au travers de cette remise de la prestigieuse décoration créée par le Général de Gaulle, nous nous réjouissons de la reconnaissance des actions territoriales en faveur de l'emploi dans l'industrie culturelle et du développement des arts dans toute sa diversité à l'international.

 

Mylène Vignon

Texte intégral

Le cri des sirénes 1

( l'exposition )

Ben a écrit que l'océan rougit, en noir magma, sur le bleu de nos rêves  empêchés.
Et les seins nus des sirènes de Josette Rispal flottent sur l'inconsistance de la conscience collective.
Les poupées Barbie de Florence Nief-Benhamou, en  grand danger, luttent de toutes leurs forces fragiles contre cette matière létale qui déjà a emporté l'une d'entre elles, dans une vague grise.

Texte intégral

Bruno Fournier

Photographe de tous les possibles

Bruno Fournier est photographe à Paris. Doté d’un esprit foisonnant, il est reconnu dans le domaine de la mode pour son travail axé sur le mouvement qu’il sait habilement saisir au travers des corps comme des matières.

Aujourd’hui, riche d’un parcours professionnel aussi diversifié qu’élogieux, il se consacre à une toute nouvelle activité laissant cours à sa libre expression dans la réalisation d’œuvres picturales Pop Art.

Texte intégral

Révolutionnairement vôtre !

La rentrée, c’est aussi celle des artistes, et le 10 Janvier, la pièce "Révolutionnairement Votre" reprend de plus belle. J’ai découvert cette comédie juste avant les fêtes, et ne peut m’empêcher de vous en faire part en ce début d’année.

L’histoire nous porte en 1794. Trois aristocrates pris dans la tourmente révolutionnaire, tentent par tous les moyens, des plus absurdes aux plus ingénieux, d’échapper à la guillotine. Un Chouan vif et maladroit, une espionne au service de la couronne britannique ainsi qu’une mystérieuse religieuse, se retrouvent plongés dans la plus incongrue des aventures : un périple qui les entraîne au cœur de la Bretagne et de l’Angleterre de la fin du XVIIIe siècle.

Texte intégral

Le cri des Sirènes

2ème édition

Tandis que sur le pont et vent debout, HOPARE officiait à sa performance « Le Cri des Sirènes »,  les invités assistaient à l’analyse de Patrice HERNU, Président de France Europe Ecologie Bleue, sur le devenir de notre planète et la répartition de l’eau …

Texte intégral

Sade vertigineux et inutile

Par Henri-Hugues Lejeune

Musée d'Orsay- 62 rue de Lille (VIIème) jusqu'au 18 janvier 2015
Le Musée d'Orsay, sous la décisive impulsion de Guy Cogeval, ébranle depuis quelques années la perception et la prospective de l'idée même de musée.
Un musée, héritier d'une collection royale, nationale ou autre, élargissant jusqu'ici le thème intime du cabinet particulier, exposait à titre temporaire dans un but comparatif ou didactique l'oeuvre d'un artiste, d'une école, d'une période, une discipline etc.

Texte intégral

Axel Junlon

Les couleurs de la rue Royale

C’est dans un très bel écrin que j’ai rencontré ce personnage de conte de fées. Un accueil en couleurs, chaleur et simplicité, qui déjoue les codes de ce quartier huppé de Paris, le huitième arrondissement, entre Madeleine et Concorde. Après avoir félicité Axel pour ses mocassins orange, son costume en tweed british beige très clair, sa lumière et son sourire, je l’écoute.

C’est parce qu’à Paris, tout est gris – les gens dans la rue sont tous habillée de noir et de gris, actuellement, le ciel est souvent gris, la rue s'imprime des couleurs de la morosité ambiante, à savoir grise - alors, j’ai décidé de créer la collection «  La Porte de l’Inde  » aux couleurs de la joie, de la vie, de la fête, afin de restituer aux yeux du monde qui nous regarde, le vrai visage de ce Paris ville lumière, que nous aimons et qui fait tant rêver.

Texte intégral