Evenements

Les coups de cœur de Saisons de Culture

Histoire de Baba Yaga Par Claire Chevalier

La Cie ACBCF nous entraîne dans un voyage au pays du conte Russe.

Représentation tous les mercredis au mois de février et au mois de mars à la péniche des Aabysse à 16 h 30. 1 quai François Mauriac 75013 Paris.

Sur scène deux comédiens incarnent les personnages des contes traditionnels Russes.

Ils nous font redécouvrir l’histoire de Baba Yaga, ou encore l’histoire des trois vœux.

Ces contes sont entrecoupés de moments de danse durant lesquels les spectateurs sont appelés à participer.

Un spectacle chaleureux pour tout public à partir de 6-7 ans.

Embarquez sur la péniche des Aabysses et entrez dans l’univers des contes Russes avec Géraldine Hilaire et Grégoire Roqueplo !

Les Russes encore les Russes

Par Pascal Aubier

Il y a quelques jours, je parlais ici de ce film magnifique qu’est Léviathan. Je me souvenais alors de la qualité rare des films du temps de l’Union Soviétique et de citer des Tarkovsky, Iosseliani, Panfilov, Choukchine, Kontchalovsky pour faire petit. Texte intégral

Sandra Zemor

Hommages à Léonard Cohen

Du plus loin que l’artiste se souvienne, Léonard Cohen a toujours représenté dans sa vie une sorte d’icône. Le titre «Hallelujah», a été attribué à l’événement parisien en raison de la parution du livre : Hallelujah leonard Cohen, Sandra Zemor- Editions Theodora- tirage limité.

Texte intégral

Don d’une œuvre de Jean Merhi

Institut du Monde Arabe

Le 11 mai 2015, une photo de Jean Merhi titrée: Cerf volant E Toile d'araignée, issue de la série "Marc du Café", a été remise pour la collection privée de l'Institut du Monde Arabe. La cérémonie a eu lieu dans le bureau de Monsieur Claude Mollard, à l'Institut du Monde Arabe, en présence du Président de l'IMA, Monsieur Jack Lang, de son Conseiller et artiste, Monsieur Claude Mollard, la galeriste, Madame Agathe Gaillard, Monsieur Henry Chapier, docteur Rody Khoury, Anne-Sophie Jessel, Monsieur Eric Delpont, responsable de la collection de l'IMA, Madame Salamé, et Mylène Vignon de Saisons de Culture. Pour rappel, cette œuvre avait fait l'objet d'une récente exposition à l'Institut du Monde Arabe. Monsieur Jack Lang était heureux d'accueillir ce tout premier don en faveur de la collection ci-nommée.

Mylène Vignon

Léviathan (Левиафан)

Par Pascal Aubier

De nombreux mois sont passés. La santé n’est plus ce qu’elle était, mais à force de désir, d’opiniâtreté et de libellules variées je me suis remis à aller au cinéma. Et je peux vous dire un truc, c’est génial.Et là, pour ma première sortie, le grand plaisir et l’effroi, qui ne sont jamais cachés loin l‘un de l’autre. Léviathan un film Russe comme on les faisait il y a trente ans en Union Soviétique. Texte intégral

Balade à New York

Photos de Woytek Konarzewski

MV : Comment est né ce projet d’exposition dans le onzième arrondissement ?

WK : Suite à la réunion de l’équipe Saisons de Culture, à laquelle je participe et eu égard à l’accueil très chaleureux qui nous a été réservé, une proposition d’exposer mes travaux photographiques ce printemps 2015 à la Maison des associations de cet arrondissement de Paris, s’est concrétisée.

Texte intégral

Cyb, de Paris à New York

Les jardins de l’au-delà du possible

l faut croire que ses études de philosophie lui ont ouvert les champs du possible, sur cette liberté qu’elle exprime de toile en toile. L’étonnant travail chromatique, révèle le riche parcours d’un vécu nomade. Née en France, CYB a grandi en Nouvelle Calédonie. Les contrastes des couleurs des tropiques se sont tout naturellement imprimés dans son travail.

Puis ce fut Carthage, ses parfums de jasmin, ses bougainvilliers et une belle rencontre, à quatorze ans, avec le copiste Ali Mourani qui l’a initiée à la découverte de Vermeer et de Van Gogh.

Texte intégral

De la mer à la mère

Les Sirènes VLF se déplacent à Dinard le samedi 8 novembre 2014 pour crier face à l'océan.
En cette occasion, Artyou Galerie et le Balnéum - Palais des Arts, accueilleront des artistes, poètes et scientifiques, liés aux problématiques de la mer et des climats, à partir de 18h
Thème: De la mer à la mer
Mylène Vignon s'exprimera en poésie pour expliquer la raison du Cri des Sirènes
Laurence Dubois psychologue évoquera les dommages collatéraux issus des violences faites aux femmes, sur leurs enfants
Alice Benhamou Panetta présidente de VLF, interviendra depuis son bureau parisien
Enfin, Carole Samzun-Gaillard ( Vinovatrice ) nous parlera de la femme et du vin, juste avant le cocktail ( à consommer avec modération).
 
La parole sera donnée aux artistes qui présenteront leurs travaux sur les cimaises, au cours de l'événement, en présence de Madame la Maire de Dinard, et de nombreux invités surprise.

Mylène Vignon

Affiche

Plus jamais

En hommage à nos amis en allés En hommage à nos amis libérés

Parce-que les fleurs du mal ne repousseront jamais sur les terres de misère

Parce -que tant d’amis ont péri entre les griffes du pire

Parce-que la Pologne est un pays de frères

Parce-que six millions de pétales de roses pleuvent de mon cœur endeuillé

Parce-que la mémoire chaque instant, dans chaque geste, chaque mission, nous appelle

Parce-que je me sens juive, tzigane, polonaise… au plus profond de l’être

Parce-que ce sont des monstres qui ont martyrisé lâchement

Parce- que plus que jamais au nom de l’humanité nous devons observer la vigilance

Parce-que je le dois et parce-que tu le dois

Parce-que les en allés doivent désormais trouver la Paix

Parce-que je suis vivante, je me dois de veiller et de m’engager

Parce-que comme l’a dit Balzac, j’appartiens à ce parti d’opposition qui s’appelle la vie

Aujourd’hui en Pologne comme en France et partout dans le monde :

Le vent se lève, il faut tenter de vivre

Mylène VIGNON

Adrien Perreau a été décoré de l’Ordre national du Mérite par Madame la Ministre Sylvia Pinel

Le 17 février dernier, notre ami Adrien Perreau a reçu les insignes de chevalier de l'Ordre national du Mérite des mains de sa marraine, Madame Sylvia Pinel, Ministre du Logement, de l'Egalité des Territoires et de la Ruralité. Cette décoration honore un homme de culture, entre autres chargé du Patrimoine au Palais Garnier et administrateur de la Commission du Film d'Île-de-France en tant que personnalité qualifiée désignée conjointement par le président de la Région Ile-de-France et le préfet de la Région Ile-de-France, préfet de Paris. 

La cérémonie s'est déroulée dans les locaux de la Commission du Film où son directeur, Olivier-René Veillon, nous a chaleureusement accueillis.

Les invités réunis qui évoluent dans le domaine des arts et lettres se sont félicités, avec Madame la Ministre, de la réussite de la région devenue le premier pôle européen de production audiovisuelle et cinématographique.

Au travers de cette remise de la prestigieuse décoration créée par le Général de Gaulle, nous nous réjouissons de la reconnaissance des actions territoriales en faveur de l'emploi dans l'industrie culturelle et du développement des arts dans toute sa diversité à l'international.

 

Mylène Vignon

Texte intégral

Patrice Kauffmann

Une belle rencontre à la galerie Mecanica

C'est sous une pluie battante que Saisons de Culture a rencontré le sculpteur Patrice Kauffmann à la galerie Mecanica rue de Verneuil à Paris.
Une vraie surprise, ces chats aériens aux carrosseries parfaitement laquées et multicolores  qui côtoient des longues jambes de femmes en forme de compas...
Dans la deuxième galerie, se déploient des sculptures où socles et formes se fondent dans une parfaite harmonie.
Marbre, matière composite ou bronze, la vitesse émane de l'oeuvre puissante et multiple. Formule 1, formule 2, qu'importe le modèle, il faut caresser et a apprécier la douceur du moment.
Un trophée a été remis durant le Mondial, né les mains de cet artiste passionné, qui sait associer la sensualité et la mécanique.
Exposition exceptionnelle à visiter absolument.

Mylène Vignon

Jusqu'au 15 novembre 2014
www.galeriemecanica.com

Le festin de l’araignée

Le Grand Palais expose en majesté Niki de Saint-Phalle rendue à elle-même grâce au rassemblement d'oeuvres importantes de l'ensemble d'une vie surchargée de fulgurations et de dynamisme pour ne pas dire de dynamite.
L'artiste elle-même avait toujours dispersé sa création, l'envoyant aux quatre coins de son imagination et de sa fantaisie comme de la géographie universelle de la planète d'aujourd'hui, un pied aux Etats-Unis, partout en Europe, au gré des commandes qui lui étaient faites et des donations dont elle n'était pas avare. Elle aimait faire grand, très spectaculaire, très coloré, très excessif, ne dissimulait nullement ce qu'elle voulait dire: affirmer sa liberté de femme et d'artiste et sa volonté de se battre pour les causes qu'elle défendait mais elle était aussi une conscience au bord de la dépression qui laissait aux démons libre passage.

Texte intégral

Bruno Fournier

Photographe de tous les possibles

Bruno Fournier est photographe à Paris. Doté d’un esprit foisonnant, il est reconnu dans le domaine de la mode pour son travail axé sur le mouvement qu’il sait habilement saisir au travers des corps comme des matières.

Aujourd’hui, riche d’un parcours professionnel aussi diversifié qu’élogieux, il se consacre à une toute nouvelle activité laissant cours à sa libre expression dans la réalisation d’œuvres picturales Pop Art.

Texte intégral

Under the Skin

Par Pascal Aubier

Tiens, voici encore du cinéma. Je veux dire qu’il ne s’agit pas de dialogues plus ou moins désopilants filmés plus ou moins n’importe comment, mais plutôt du contraire : tout est dit en images avec un minimum de dialogues qui d’ailleurs n’éclairent rien. Texte intégral

La problématique du ‘hasard’

L'imprédictibilité du devenir "fini" de l'œuvre abstraite lyrique en cours de réalisation, s'apparente pour moi au zygote, la somite. Chaque tache,  chaque signe, chaque trait laissés sur la toile sont autant de naissances, autant de résurrections, de transformations, de mutations, de destructions successives comme autant de morts ou l'on ne meurt pas. En cela je pense à Saint Grégoire de Nysse  : "ainsi, celui qui monte ne s'arrête jamais d'aller de commencements en commencements par des commencements qui n'ont jamais de fin".

Texte intégral