Evenements

Kama Sokolnicka

Par Susana Sulic

Troubles du sommeil est le titre de l’exposition de KAMA Sokolnicka à la Progress Gallery à Paris du 24 janvier au 15 mars 2014.

L’artiste propose une réflexion sur la complexité de notre perception et de notre conscience.
La plupart des objets présentés sont marqués par un étonnant mystère. L'artiste plasticienne KAMA Sokolnicka, s'exprime à partir de nuances minimalistes. Sous forme de collages, de dessins et de reproductions - pour la plupart des techniques mixtes, un éventail de mondes intimes s’ouvrent au spectateur dans le bel espace et l’architecture intérieure de la galerie.

Texte intégral

Galerie Myriam Bouagal

Une jeune galerie située dans le Haut Marais parisien, dans ce périmètre spécialisé dans la photographie, prend ses marques dans son lieu de prédilection.
Myriam assume l’esthétisme et la particularité de ses choix - le corps dans tous ses états, dans tous ses visages -.
Et le corps est beau, dans sa vérité sans voiles, sans fards, sans ces oripeaux qui peuvent le rendre vulgaire. Elle propose à ses visiteurs un cocktail de réalité, de cicatrices et de sensualité, et pousser la porte de ce laboratoire d’émotions est un plaisir sans cesse renouvelé.

Texte intégral

Pixar

Quand l’art croise la technologie

On ignore – ou on oublie – souvent que faire un film d'animation, ce n'est pas seulement travailler sur support numérique. Les démarches traditionnelles font également partie du processus de création et permettent le développement des projets. C'est cette face cachée des productions de Pixar que l'exposition nous dévoile, mettant à notre disposition des peintures, dessins, collages et sculptures exclusifs, réelles œuvres d'art de recherche. On plonge alors dans l'esprit de ces artistes qui ont donné libre cours à leur imagination pour notre plus grand plaisir.

Texte intégral

Un autre regard

Par Henri-Hugues Lejeune

La dénomination "Art Brut" aurait-elle été déclenchée par Dubuffet pour qualifier la collection d'Alain Bourdonnais afin de désigner "des productions insolites réalisées par des autodidactes" comme on le déclare volontiers dans l'entourage du musée?

Toujours est-il que La Fabuloserie, à l'occasion de son 30ème anniversaire expose un florilège de ses collections à l'invitation du Musée Singer-Polignac du Centre hospitalier de l'hôpital Sainte-Anne ( 1 rue Cabanis 75014 PARIS) permettant aux amateurs de les contempler pendant l'hiver alors que la Fabuloserie est elle-même ouverte à Dicy, dans l'Yonne, près de Montargis, du 1er avril au 2 novembre seulement.

Texte intégral

Une surprise heureuse

Par Henri-Hugues Lejeune

Notre poétesse s'est aguerrie: avec "Une Garance pour le violoncelle" Mylène Vignon nous donne ici, aux éditions « UNICITE » une preste plaquette ; ce qu'il faut juste de temps et de souffle pour tenir son propos: un feston poétique à l'existence, de la séquence des jours, voire des heures.
Elégante et dégagée, elle apporte avec elle, sans prétention, divers paradoxes plus forts qu'ils ne veulent en avoir l'air. Mylène Vignon, qui est féminine en diable (nulle malice à ce propos) réussit à n'être jamais féministe. Trop humaine, trop rêveuse, trop poète, trop intelligente et maligne aussi pour s'engluer là: et pourtant certaines de ses rêveries semblent écrites avec du rouge à lèvres!

Texte intégral

Les Pompiers de l’êxtreme

Un film d'Anne DORR

C’est en présence de l’ancien Ministre et Député-Maire d’Issy-les-Moulineaux M.
André SANTINI, du Général Gilles GLIN commandant de la B.S.P.P. et de nombreux
invités parmi lesquels l’ancien Ministre M. Claude ALLEGRE, le Directeur des chaînes thématiques “Découverte” du Groupe Canal + M. Olivier STROH et le Responsable éditorial de la chaîne Planete + No Limit M. Benoît ILLES, qu’a eu lieu le lundi 9 juilet 2012 à l’Hôtel de Ville d’Issy-les-Moulineaux la projection en avantpremière du film documentaire réalisé par Anne DORR sur les Pompiers du Groupe de Recherche et d’Intervention en Milieu Périlleux de Paris.

Texte intégral

Anouk Grinberg

La sensibilité à fleur de peau

Quelque chose d’indéfinissable interpelle le visiteur, qu’il soit éclairé ou non, dans l’œuvre de cette artiste soutenue par l’excellente expertise du galeriste Gilles Naudin. Un regard, une force qui répond à la sensibilité de la plasticienne en un contraste saisissant. Un peu comme si les yeux de l’âme s’accrochaient à notre peau intérieure pour exprimer une quête…

Texte intégral

Florence Nief

L'émotion à l'état pur

Nos vies sont scandées par une succession de belles rencontres : improbables, amoureuses, artistiques, qui permettent d’écrire et de construire notre incroyable histoire dans l’échange, le don et le partage, à notre simple échelle unique et personnelle.
Ma rencontre avec l’artiste plasticienne Florence Nief appartient à la catégorie des « artistiquement inoubliables ».

Texte intégral

Masculin / Masculin

L'Homme Nu dans l'Art de 1800 à nos jours Par Henri-Hugues Lejeune

Cette importante manifestation, minutieusement préparée, sans doute profilée de manière à faire face aux polémiques pressenties ou évidentes, aux nécessités d'exposition didactique du ou des sujets qu'elle comporte, réussit-elle son difficile pari?
La conviction et la richesse des collections du Musée d'Orsay comme les coopérations qu'il a déclenchées à ce sujet (Leopold Museum de Vienne), l'intelligence et le professionnalisme de ses organisateurs lui ont procuré l'arsenal et les arguments nécessaires pour soutenir les thèses qu'elle implique et affirme.

Texte intégral

Le nouveau centre d’art De Marc-Olivier Wahler : La chalet Society

Au cours des quatre jours frénétiques et critiques de l’art contemporain qui agitent Paris, où les arty marathoniens courent les « not to be missed » Fiac, Fiac hors les murs, remises des prix Marcel Duchamps et Ricard, ouverture du nouvel espace de Thaddaeus Ropac etc…, un concept radical et novateur a vu le jour !
Effectivement, La Chalet Society insuffle une réflexion nouvelle sur nos institutions culturelles du IIIème millénaire, marquant le retour tonitruant de l’ancien directeur du Palais de Tokyo : Marc-Olivier Wahler, à l’initiative du projet.

Texte intégral