Evenements

Bruno Fournier

Photographe de tous les possibles

Bruno Fournier est photographe à Paris. Doté d’un esprit foisonnant, il est reconnu dans le domaine de la mode pour son travail axé sur le mouvement qu’il sait habilement saisir au travers des corps comme des matières.

Aujourd’hui, riche d’un parcours professionnel aussi diversifié qu’élogieux, il se consacre à une toute nouvelle activité laissant cours à sa libre expression dans la réalisation d’œuvres picturales Pop Art.

Texte intégral

Adieu au Langage (1)

Par Pascal Aubier

Je l’ai vu enfin et compte bien le revoir encore. Il est rare qu’un film s’adresse à vous avec la connivence intime de ce que l’on aime et de ce que l’on pense et le partage avec l’autre de ce qu’il aime (ou honni) et de ce qu’il pense. Ce film est un cadeau. Le cinéma est là tout entier. Je n’avais vu qu’un film en 3D, je ne me souviens plus lequel, et cela m’avait paru artificiel et m’as-tu-vu. Et puis, comme pour toute chose, il y a l’art et ma manière. La peinture n’est pas que traits et couleurs, on sait bien quand on se retrouve devant quelque chose de bouleversant, de magique. Ça ne vient pas tout seul, il faut voir beaucoup de beau et dans la nature et dans le travail de tous ces messieurs-dames qui font et font des choses qui nous appellent. Cela s’appelle justement la culture. La culture est ce que l’on peut partager. Texte intégral

Jacques Villeglé

Arracher le papier pour y trouver les mots cachés

Je l’avais abordé lors d’une récente exposition collective à la galerie Herzog passage Molière, un soir de vernissage cet hiver 2014. Juste au-dessus de lui, était accrochée la gravure que j’ai immédiatement convoitée pour notre première de couverture printanière de Saisons de Culture. C’est avec plaisir que cet immense artiste a accepté de nous offrir sa signature en ouverture de notre site.

Texte intégral

Révolutionnairement vôtre !

La rentrée, c’est aussi celle des artistes, et le 10 Janvier, la pièce "Révolutionnairement Votre" reprend de plus belle. J’ai découvert cette comédie juste avant les fêtes, et ne peut m’empêcher de vous en faire part en ce début d’année.

L’histoire nous porte en 1794. Trois aristocrates pris dans la tourmente révolutionnaire, tentent par tous les moyens, des plus absurdes aux plus ingénieux, d’échapper à la guillotine. Un Chouan vif et maladroit, une espionne au service de la couronne britannique ainsi qu’une mystérieuse religieuse, se retrouvent plongés dans la plus incongrue des aventures : un périple qui les entraîne au cœur de la Bretagne et de l’Angleterre de la fin du XVIIIe siècle.

Texte intégral

Une vie en rose et noir

Au théâtre du petit Gymnase

Posée sur la biographie très complète de la chanteuse et contée avec clarté et brio par Jacques Pessis dont il est l'auteur, cette création très subtile nous ramène à l’histoire d’une petite fille perdue, abandonnée dans son enfance et récompensée de son talent par les grands hommes qui lui ont donné sa chance. Elle deviendra plus tard l’amie de Cocteau, ouvrira à Moustaki le chemin du succès. Elle sublimera son art par la douleur de la disparition accidentelle du champion de boxe Marcel Cerdan, celui pour qui elle a chanté «  Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu, laissez le moi encore un peu mon amoureux… ».

Texte intégral

Sade vertigineux et inutile

Par Henri-Hugues Lejeune

Musée d'Orsay- 62 rue de Lille (VIIème) jusqu'au 18 janvier 2015
Le Musée d'Orsay, sous la décisive impulsion de Guy Cogeval, ébranle depuis quelques années la perception et la prospective de l'idée même de musée.
Un musée, héritier d'une collection royale, nationale ou autre, élargissant jusqu'ici le thème intime du cabinet particulier, exposait à titre temporaire dans un but comparatif ou didactique l'oeuvre d'un artiste, d'une école, d'une période, une discipline etc.

Texte intégral

Claude Mollard à l’Ermitage

Les esprits des Vallons

C’est par un beau jour d’automne, que j’ai découvert cette exposition de la série des Origènes de Claude Mollard dans un lieu exceptionnel. Une demeure fidèle à son histoire qui redevient un site culturel incontournable.
Martine  Renaud - Boulart, directeur des programmes de leadership à HEC, crée le fond culturel de l’Ermitage qui ouvre ses portes en 2014. Elle raconte d’une voix très douce, l’histoire de cette maison  située à Garches, qui appartenait à son ancêtre madame du Deffand.

Texte intégral

Métamorphoses de Christophe Honoré

Par Etienne Ruhaud

Le nom d’Ovide renvoie généralement à des souvenirs scolaires, plus ou moins agréables : contes et légendes racontées en classe, laborieuses versions latines, études de tableaux illustrant telle ou telle histoire… Dépoussiérer l’œuvre, lui donner un tour plus moderne, constitue un fameux défi. Christophe Honoré l’a relevé, choisissant de transposer les Métamorphoses aujourd’hui, tout en restant fidèle au texte.  Le résultat est surprenant, et, pour tout dire, réussi. Conducteur de poids-lourds, Jupiter enlève Europe à la sortie du lycée, quand Narcisse se perd dans la contemplation de lui-même jusqu’à tomber du haut d’un HLM. Jeune chasseur malchanceux, Actéon est abattu par un camarade après avoir été changé en cerf, puni d’avoir surpris un transsexuel pendant sa toilette, figure décalée, moderne, de Diane au bain.

Texte intégral

Gustave Doré L’Imaginaire au Pouvoir

Par Henri-Hugues Lejeune

Né en 1832, il fut un enfant prodige et put d'autant plus s'en persuader que sa cellule familiale, convaincue dès son apparition, se consacra aussitôt à sa mission de promotion et de caisse de résonance.
Son père, ingénieur des Ponts et Chaussées très en vue (construction de la voie ferrée Lyon-Genève) destinait ses trois fils (Gustave est le second) à l'Ecole Polytechnique.

Texte intégral

De fil en aiguille

Mycontemporary tisse du lien

En ce mois de la photo commençant, l'incontournable site artistique donne suite à l’exposition du Royal Monceau et dévoile de nouveaux talents émergeants.
 Situé au cœur d’ un quartier historique d’un Paris aux multiples secrets, l’Atelier Gustave ajoute  le charme  à l’émotion ressentie face aux œuvres des six artistes sélectionnés dans une idée de parcours initiatique à caractère résolument sacré.
D’entrée de jeu, les sphères  d’Adrienne Jalbert interpellent par leur dynamique : alliage des transparences, en opposition avec la masse et l’alchimie des matières. Un méticuleux travail de maillage plus ou moins  enrichi d’éléments minéraux  et de métaux précieux. Le cylindre fermé, dans son équilibre non euclidien, forme une protection dont l'on peinerait à s'échapper.  Nous sommes à nouveau dans vraie  proposition de cette géométrie romantique et sacrée à laquelle nous sommes conviés d’une expo l’autre.

Texte intégral