Evenements

Patrick Fauconnier

La transposition du défaut

L’univers pictural de Patrick Fauconnier s’inspire directement de la nature dans ce qu’elle comporte de plus sensible. Car, dit-il « la manière la plus simple d’obtenir une figure fractale, réside dans l’observance de la nature. »

Ce sont particulièrement les petites imperfections que nous offre cette nature, qui apportent la note romanesque à cette œuvre d’une rare précision mathématique, que propose l’artiste avec une maîtrise exceptionnelle. Inspiré des solides de Platon, il repousse les limites de son art, dans la transgression poétique de la géométrie. L’architecture gothique des cathédrales, l’art visionnaire, impriment leur empreinte dans ses tableaux, qui sont en réalité des dessins, des modèles.

Texte intégral

Ida en duo

Par Pascal Aubier et Henri-Hugues Lejeune

Par Henri-Hugues Lejeune [caption id="attachment_11120" align="alignleft" width="111"] ©_WOYTEK_KONARZEWSKI[/caption] On a toujours plaisir, en ce monde blasé, à saluer l'apparition d'un joyau. D’autant qu'il s'agit ici d'un grand film polonais, en noir et blanc s'il vous plaît, de Paweł Pawlikowski, qui relate la quête à la poursuite de son passé d'une jeune orpheline sortie malgré elle du couvent où elle a été élevée, à la veille de prononcer ses vœux. 

S'il est question d'un mystère en ce sens qu'il ne se dévoile que progressivement sous nos yeux, rien ne le voile vraiment, la révélation s'en effectue graduellement au fur et à mesure de la recherche menée par Agata Kulesza (la petite religieuse) et sa tante Agata Trzebuchowska. Texte intégral

« Agnus Dei »

Des formules en anorexie, des millimètres de peinture écaillée par le temps, qui réduit son pigment comme le lait de la crème. Le peu se change en épaisseur, les pellicules amoindries recèlent en éclats de vieillesses. Palimpsestes méthodiques, Opalka ne cesse de tournoyer entre ses mesures quasi hiératiques, ses déversements jusqu’à l’absurde du trop au rien, du trop du rien, au rien de rien qu’il n’atteindra qu’à son rien final, c’est dire si c’est un tout. Pot de peinture noir qui devient blanc. Tremper le pinceau, tourner calmement, l’en extraire et apposer sereinement et sans lyrisme des signes de suites mathématiques, chaque touche toujours plus éclatante de l’empreinte de finitudes. Imaginer toutes ces toiles, elles qui ne sont que des écrans boulimiques de particules toutes leurrées par les plaintes du temps. Et voir comme des pellicules, entrelacs, et noeuds de toiles et voguer dans les trames binaires à la recherche du sens.

Texte intégral

69ème Festival d’Avignon, le IN 50ème Festival OFF

Par Katy Sroussy

Eté 2014, le spectacle commence, les revendications des Intermittents sont bien réelles, les premières représentations du Festival In sont annulées, bloquées par leur lutte légitime.

Olivier Py, nouveau Directeur, connu pour ses engagements, est attentif mais a été incertain de la tournure de ces évènements, pour lui, l'important était de gérer au mieux cette crise : " le lever du rideau, la représentation donnée au public est sacrée" et les « Intermittences des Cœurs » demeurent.

L’année dernière, ces fougues ont inquiété un petit public frileux, les intermittents avaient du caractère et ont attaqué, les pertes furent conséquentes donc hélas, le bilan est mitigé.

Texte intégral

Ida

Par Henri-Hugues Lejeune

S'il est question d'un mystère en ce sens qu'il ne se dévoile que progressivement sous nos yeux, rien ne le voile vraiment, la révélation s'en effectue graduellement au fur et à mesure de la recherche menée par Agata Kulesza (la petite religieuse) et sa tante Agata Trzebuchowska.

Texte intégral

Récital flute et piano, au Théâtre de l’Alliance française

Par Laurent Bellin

Le 18 juin 2015 aura lieu un concert de musique classique qui appelle à la découverte sur plusieurs points.
Nous ne savons que trop bien la place importante que prennent les têtes d’affiche dans les programmations musicales. Cette notoriété laisse peu de place pour les jeunes talents. L’association Nouveaux Virtuoses, qui organise ce concert, s’est donc spécialisée dans la découverte de jeunes et talentueux musiciens. Ce concert mettra ainsi à l’honneur Virgile ARAGAU, première flûte solo de l’Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Marseille, et Aurèle MARTHAN, pianiste et concertiste international, fondateur et directeur artistique du festival Classic à Guéthary.

Texte intégral

Pas si Bêtes

Exposition animalière

Pour la 11ème fois, l'Espace Christiane Peugeot à le plaisir de présenter Pas si bête, événement d'art animalier atypique en faveur de la cause de nos amis à quatre pattes. Toute l'équipe se mobilise autour de Roger, pour qui cette aventure a vu le jour en parfaite osmose avec une magnifique et  fidèle marraine , la comédienne  Corine le Poulain qui nous a quittés cette année. C'est sa fille Julia Duchaussoy, qui sera l'invitée d'honneur de cette onzième édition à laquelle Alain Bougrain-Dubourg sera convié. Stéphanie Reynaud,  Marraine de saisons de Culture a accepté de lire quelques textes choisis en présence des artistes et du public

Remerciements à Christiane Peugeot pour cet appel à revendiquer la bienveillance auprès des animaux.

Mylène Vignon

 

Exposition :

Du mercredi 3 au jeudi 11 juin 2015

Vernissage :

Jeudi 4 juin à partir de 18h30

Participation attendue d'Allain Bougrain Dubourg,

Président de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux)

 

En présence de sa fille Julia Duchaussoy, un hommage sera

rendu à Corinne Le Poulain qui nous a quittés, après avoir

été dix ans durant la marraine fidèle de l'événement.

 

Animations de la soirée : lectures de textes, sketchs, récital de

piano... et tombola au profit des animaux de l’Arche de Roger.

 

Finissage et signature de livres :

Mercredi 10 juin à partir de 18h30

 

Texte intégral

Au Bord du Monde

Par Henri-Hugues Lejeune

"Au Bord du Monde" présente la particularité étrange de réunir les paris esthétiques les plus raffinés, les plus paradoxaux au bénéfice de la représentation objective, impersonnelle presque, du spectacle le plus impressionnant, quasi insoutenable: la misère humaine.
Il présente, enchâssée dans une puissante musique wagnérienne, l'errance dans la nuit des plus miséreux des clochards.

Texte intégral

Galerie Myriam Bouagal

Une jeune galerie située dans le Haut Marais parisien, dans ce périmètre spécialisé dans la photographie, prend ses marques dans son lieu de prédilection.
Myriam assume l’esthétisme et la particularité de ses choix - le corps dans tous ses états, dans tous ses visages -.
Et le corps est beau, dans sa vérité sans voiles, sans fards, sans ces oripeaux qui peuvent le rendre vulgaire. Elle propose à ses visiteurs un cocktail de réalité, de cicatrices et de sensualité, et pousser la porte de ce laboratoire d’émotions est un plaisir sans cesse renouvelé.

Texte intégral

Zao Wou-Ki

Estampes et peintures

Zao Wou-Ki est né à Pékin en 1920 ou 21.

Son œuvre est un lieu de pensée non défini, où se télescopent ; violence de la trace, douceur chromatique, encres en volutes de fumée… on se laisse embrasser par la peinture. Agnès Varda a dit de lui : un poisson chinois flotte dans une eau d’encre noire.

Le vent, le vide, sa lumière, sa clarté sur le souffle de l’air et sur le calme de l’eau. Les fondus des blancs nous invitent à plonger en immersion dans un paysage très chinois. Henri Michaud, Hartung, Nicolas de Staël, Riopelle, Soulages, Klee…le peintre se choisit des amis parmi les Maîtres.

Texte intégral