Evenements

Magritte au Centre Pompidou

Par Henri-Hugues Lejeune

Quand on va voir une exposition de Magritte, il convient tout d’abord de se souvenir que l’on n’y va pas que pour s’amuser, un mot a été créé pour lui : pince-sans-rire.

Si, en bon surréaliste, il doute de la réalité et met le monde en question et nous avec, il le fait avec un imparable sérieux.

Texte intégral

La Duchesse de Varsovie

Par Pascal Aubier

Il y a des jours où l’on ne doit pas hésiter. Les films qui sortent parmi les meilleurs sont voués à disparaître avant même qu’ils aient eu le temps de trouver leur public. Aussi à la moindre annonce de bonne nouvelle faut-il courir. Courir à l’Arlequin ou aux Sept Parnassiens par exemple pour voir, pour courir voir LA DUCHESSE DE VARSOVIE. Texte intégral

Mexique en voyage

Exposition Montalvo - Cabanas à Varsovie

Carnet de voyage Mexique-Pologne

Par Katy Sroussy

C’est avec beaucoup de passion que Woytek Konarzewski m’a conté son voyage exceptionnel au Mexique sur la trace des plus grands affichistes mondiaux :

« A l’arrivée, Benito Cabañas, artiste mexicain s’est occupé de notre petit convoi avec un petit bus très confortable, il nous a invités à déguster un vrai déjeuner authentique mexicain dans sa famille puis notre voyage s’est déroulé en trois temps.

Texte intégral

Tombouctou (ou Timbuktu)

Par Pascal Aubier

Vers le 5 janvier je commençais ce petit papier sur Timbuctu que je venais de voir avec un plaisir mêlé d’effroi : Voilà un film à voir sans peine disais-je donc, et qui rafraîchît certains coins du cœur entraînés au désespoir du monde. Et qui attise aussi le feu de la colère des autres coins. Un pays simple, des dunes et des dunes, des petits filets de verdure, de l’eau ici et là. Une tente Touareg avec une famille, le père, la mère, la petite fille, douze ans ; quelques vaches maigres et brunes. L’une se nomme GPS. En français. Et en tamachek (langue Touareg) aussi. Tombouctou fut Française le temps d’une courte colonie. Mais est-ce que GPS est Français ? Ou Touareg ? Ou Arabe, ou Malien ? Ce n’est pas la question du film, nous dirons que c’est une question collatérale. Texte intégral

Sandra Zemor

Hommages à Léonard Cohen

Du plus loin que l’artiste se souvienne, Léonard Cohen a toujours représenté dans sa vie une sorte d’icône. Le titre «Hallelujah», a été attribué à l’événement parisien en raison de la parution du livre : Hallelujah leonard Cohen, Sandra Zemor- Editions Theodora- tirage limité.

Texte intégral

« Djihad » au Théâtre des Feux de la Rampe.

De quoi cette pièce est-elle le nom ?

Djihad, les lettres apparaissent dans la lumière sur le rideau rouge bientôt laissé dans la pénombre, avant de laisser place à un décor dépouillé, un désert noir.

Désert de la cité, puis de l’aéroport avant d’arriver à celui créé par les bombes, on se demande alors si le néant n’est pas dans le cœur de ces hommes qui se jettent dans la gueule du loup sans broncher ; ces hommes partent faire le djihad comme on irait faire une croisière et ne cessent de se convaincre eux-mêmes de la gravité de leur choix alors que pour nous, spectateurs, il apparaît comme dérisoire.

Texte intégral

Les Russes encore les Russes

Par Pascal Aubier

Il y a quelques jours, je parlais ici de ce film magnifique qu’est Léviathan. Je me souvenais alors de la qualité rare des films du temps de l’Union Soviétique et de citer des Tarkovsky, Iosseliani, Panfilov, Choukchine, Kontchalovsky pour faire petit. Texte intégral

Balade à New York

Photos de Woytek Konarzewski

MV : Comment est né ce projet d’exposition dans le onzième arrondissement ?

WK : Suite à la réunion de l’équipe Saisons de Culture, à laquelle je participe et eu égard à l’accueil très chaleureux qui nous a été réservé, une proposition d’exposer mes travaux photographiques ce printemps 2015 à la Maison des associations de cet arrondissement de Paris, s’est concrétisée.

Texte intégral

Art, Made in China

Espace Beaurepaire

L’association EIAA, expose dans le cadre de Paris Photos 2016, une importante série de photographies réalisées au cours de différentes époques. Le regard de Xian Min Zhu, sommité de la photographie, qui a exposé au musée national de Chine, sensible à la transformation du mode de vie et de l’état d’esprit des chinois, côtoie Jun Cheng, lequel présente une série sur le thème du Tibet.

Texte intégral

Léviathan (Левиафан)

Par Pascal Aubier

De nombreux mois sont passés. La santé n’est plus ce qu’elle était, mais à force de désir, d’opiniâtreté et de libellules variées je me suis remis à aller au cinéma. Et je peux vous dire un truc, c’est génial. Et là, pour ma première sortie, le grand plaisir et l’effroi, qui ne sont jamais cachés loin l‘un de l’autre. Léviathan un film Russe comme on les faisait il y a trente ans en Union Soviétique. Texte intégral

Plus jamais

En hommage à nos amis en allés En hommage à nos amis libérés

Parce-que les fleurs du mal ne repousseront jamais sur les terres de misère

Parce -que tant d’amis ont péri entre les griffes du pire

Parce-que la Pologne est un pays de frères

Parce-que six millions de pétales de roses pleuvent de mon cœur endeuillé

Parce-que la mémoire chaque instant, dans chaque geste, chaque mission, nous appelle

Parce-que je me sens juive, tzigane, polonaise… au plus profond de l’être

Parce-que ce sont des monstres qui ont martyrisé lâchement

Parce- que plus que jamais au nom de l’humanité nous devons observer la vigilance

Parce-que je le dois et parce-que tu le dois

Parce-que les en allés doivent désormais trouver la Paix

Parce-que je suis vivante, je me dois de veiller et de m’engager

Parce-que comme l’a dit Balzac, j’appartiens à ce parti d’opposition qui s’appelle la vie

Aujourd’hui en Pologne comme en France et partout dans le monde :

Le vent se lève, il faut tenter de vivre

Mylène VIGNON

L ‘Europe autour de l’Europe

Par Pascal Aubier

L’Europe autour de l’Europe le festival des films de la Grande Europe, ce qui veut dire qu’on y verra des films de tous les pays, y compris de ceux qui ne font pas partie de quoi ? De l’Europe de Schengen ou de L’Euro ? Oui. Un peu d’air, merci. Du 16 mars au 17 avril. Texte intégral

De la mer à la mère

Les Sirènes VLF se déplacent à Dinard le samedi 8 novembre 2014 pour crier face à l'océan.
En cette occasion, Artyou Galerie et le Balnéum - Palais des Arts, accueilleront des artistes, poètes et scientifiques, liés aux problématiques de la mer et des climats, à partir de 18h
Thème: De la mer à la mer
Mylène Vignon s'exprimera en poésie pour expliquer la raison du Cri des Sirènes
Laurence Dubois psychologue évoquera les dommages collatéraux issus des violences faites aux femmes, sur leurs enfants
Alice Benhamou Panetta présidente de VLF, interviendra depuis son bureau parisien
Enfin, Carole Samzun-Gaillard ( Vinovatrice ) nous parlera de la femme et du vin, juste avant le cocktail ( à consommer avec modération).
 
La parole sera donnée aux artistes qui présenteront leurs travaux sur les cimaises, au cours de l'événement, en présence de Madame la Maire de Dinard, et de nombreux invités surprise.

Mylène Vignon

Affiche

Le festin de l’araignée

Le Grand Palais expose en majesté Niki de Saint-Phalle rendue à elle-même grâce au rassemblement d'oeuvres importantes de l'ensemble d'une vie surchargée de fulgurations et de dynamisme pour ne pas dire de dynamite.
L'artiste elle-même avait toujours dispersé sa création, l'envoyant aux quatre coins de son imagination et de sa fantaisie comme de la géographie universelle de la planète d'aujourd'hui, un pied aux Etats-Unis, partout en Europe, au gré des commandes qui lui étaient faites et des donations dont elle n'était pas avare. Elle aimait faire grand, très spectaculaire, très coloré, très excessif, ne dissimulait nullement ce qu'elle voulait dire: affirmer sa liberté de femme et d'artiste et sa volonté de se battre pour les causes qu'elle défendait mais elle était aussi une conscience au bord de la dépression qui laissait aux démons libre passage.

Texte intégral